Cissé LÔ Vs Farba NGOM : L’amusement De La Galerie Continue

0
92

 «Farba NGOM ne peut pas arrêter mes critiques à l’endroit de Macky Sall. Si rien ne va dans le parti, je  le dis.

Et actuellement ça va très mal dans l’Apr», dixit Moustapha Cissé LO qui annonce une sommation interpellative à son «frère» de parti Farba NGOM pour des accusations jugées gratuites.

Le différend entre les responsables apéristes Moustapha Cissé Lô et Farba Ngom est loin de s’estomper. C’est le député Cissé Lô qui est revenu au devant la scène pour porter la réplique à son «frère» de parti. Cette fois ci, il ne s’agit pas d’attaques verbales mais plutôt d’une volonté d’en découdre avec son «frère» de parti devant la justice. Il va servir une sommation interpellative au député de Agnam pour répondre de certaines accusations proférées à son encontre. «A partir de demain (aujourd’hui, Ndlr) je vais saisir mon avocat pour le sommer de me dire quand et où il m’a remis 10 bœufs. Quand et où, il me remettait les enveloppes d’argent. Il faudrait qu’il réponde de ces accusations». Telle est l’annonce faite le responsable Apr de Mbacké au cours d’une conférence de presse.

Déroulant le problème l’opposant à son «frère» de parti, Cissé Lô explique: «J’ai été attaqué par un militant du parti (Farba Ngom, Ndlr) qui a porté de fausses accusations à mon encontre. Il a dit qu’il me remettait 10 bœufs chaque année». Ce qui faux selon Cissé Lô. En 2012, explique t-il, «Farba Ngom m’a donné 2 bœufs par l’intermédiaire d’un Tanfanké se trouvant à l’abattoir de Pikine. C’était à l’occasion de la célébration d’un Thiant. Depuis lors, je n’ai pas vu un seul bœuf ou un seul centime de Farba». Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, il ajoute : «Il a parlé d’enveloppes qu’il me remettait. Je voudrais qu’on demande à Farba Ngom d’où provenaient ces enveloppes. S’agissait-il de dividendes reçues des transactions qu’il a l’habitude de faire ? Ou de ministres corrompus qui les lui  ont remis ? Il doit s’expliquer sur ces questions parce que je n’ai jamais reçu un centime qui provient d’argent illicite, d’un ministre ou d’un directeur. Je le défie d’apporter ses preuves».

Pour avoir pris partie pour le député Farba Ngom, le promoteur de lutte Gaston Mbengue en a également pris pour son grade. «Gaston Mbengue s’est immiscé dans un problème qu’il ne maitrise pas. Ce n’est pas à lui de me donner des leçons. Il est loin d’être un modèle», martèle Cissé Lô, qui précise n’avoir jamais utilisé de paroles déplacées à l’endroit des griots. «Dans cette catégorie sociale j’ai des amis, des frères, des pères et sœurs. Ce que j’ai dit c’est qu’il n’est pas un bon griot parce qu’un bon griot ne doit pas mélanger les pédales. Un bon griot ne doit pas semer la zizanie en créant des tensions, en mentant ou en disant des choses qui sont loin de la vérité», a t-il lancé à l’endroit du promoteur de lutte Gaston Mbengue.

Interpellé sur la décision de justice rendue par la Cour de justice de la Cedeao dans l’affaire Khalifa Sall, avec sa casquette de président du Parlement de la Cedeao il détaille : «Le parlement de la Cedeao doit se prononcer sur certains dossiers et donner son arrêté. Nous avons la possibilité de nous autosaisir d’un dossier pour connaître les tenants et les aboutissants surtout losqu’il s’agit d’une affaire impliquant la bonne gouvernance, la démocratie et la justice. Comme c’est un dossier récent on n’a pas encore reçu le document, on ne peut se prononcer. Je ne connais pas encore le contenu».

 

 

 

Magib GAYE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here