FRONT DÉMOCRATIQUE ET SOCIAL DE RÉSISTANCE NATIONALE

0
83

Une importante délégation du Front démocratique et social de résistance nationale a été reçue ce dimanche 22 juillet 2018 dans l’après-midi  à Touba par le vénéré Khalif Général des mourides Serigne Mountakha Mbacké.

 

Au cours de cette audience, la délégation a exposé ses préoccupations et ses inquiétudes face aux menaces graves qui pèsent sur la paix civile et la stabilité politique du pays suite à une série de dérèglements survenus dans le processus électoral et, plus généralement, sur l’état de la démocratie et des libertés dans le pays.

 

La délégation a illustré son propos par le sort réservé à l’imam Ndao qui vient d’être totalement acquitté des accusations de terrorisme alors qu’il a été détenu pendant trois longues années qui lui ont porté d’immenses torts à tous égards.

 

Elle a également rappelé la persécution dontserigne Assane Mbacké est victime, toujours poursuivi en justice pour des raisons strictement politiques.

 

La délégation a ensuite exposé au guide religieux les violations graves des droits et libertés de leaders politiques que l’on cherche à écarter des compétitions électorales et dont les premières victimes sont Karim Meïssa Wade candidat du Parti Démocratique Sénégalais qui a vu son inscription sur les listes électoralessupprimée par le ministère de l’Intérieur en violation de la loi,  et Khalifa AbabacarSallmaire de Dakar que l’Etat du Sénégal refuse de libérer en dépit de l’arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO qui a clairement invalidé la procédure qui l’a envoyé en prison.

 

La délégation a ensuite abordé l’analyse du processus électoral marqué par les efforts de démantèlement systématique des règles consensuelles qui ont permis, de 1993 à 2014, d’avoir près d’une dizaine d’élections qui se sont toutes passées dans la paix et la tranquillité. A ce sujet, la délégation a informé le Khalif Général des mourides des recommandations fortes de l’Union africaine suite à la mauvaise organisation des élections législatives de juillet 2017 selon lesquelles « le gouvernement devrait  réinviter, dans un cadre incitatif à la poursuite du dialogue permanent, l’ensemble des acteurs politiques en vue de décrisper le climat politique, de promouvoir une résolution consensuelle des différends politiques et de restaurer un climatde confiance pour la préservation de la paix et de la cohésion sociale ». Le gouvernement n’ayant rien fait de tout cela.

La délégation a enfin sollicité les prières du guide pour un retour à des concertations sincères de nature à ramener ce climat de confiance gage de paix et  destabilité et pour un retour à l’approvisionnement normal des population en eau potable.

La délégation tient ici à exprimer toute sa gratitude au khalif général Cheikh Mountaqa Mbacké pour l’accueil qui lui a été réservé et les attentions dont elle a fait l’objet tout au long de son séjour à Touba. Elle le remercie pour l’écoute dont elle a bénéficié ainsi que pour les prières prodiguées.

La délégation

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here