JAMRA / IMAM NDAO : des retrouvailles fraternelles riches d’enseignements!

0
83

«Imam Ndao souhaiterait vous rencontrer, avant de retourner dans
son terroir, au Saloum»! Telle est la substance du message téléphonique
que reçut, tôt ce dimanche 22 juillet 2018, le vice-président de JAMRA,
Mame Mactar Guèye, de la part de Ouztas Abdoulaye Ndao, frère cadet
de Imam Alioune Badara Ndao, fraichement sorti de prison, après 2 ans
et 9 mois d'incarcération injuste. Les retrouvailles ont été empreintes
d'émotion mais riches d'enseignements. Ce grand érudit est resté égal à
lui-même: une modestie déroutante, une force d'âme à toutes épreuves,
doublée d'une générosité intellectuelle qui force toujours l'admiration.
Nous avons retrouvé à l'Hôtel "Térou-bi" un Imam Ndao rayonnant
d'énergie, grand patriote, se préoccupant sans cesse du devenir de son
pays. Bien que venant à peine de humer l'air de la liberté, il semble plus
que jamais déterminé à poursuivre son combat dans la défense des
nobles causes sociétales. Sa promptitude à voler au secours des
indigents est restée intacte. Mais Imam Ndao est surtout déterminé à
renforcer son partenariat avec JAMRA, à qui il a tenu à exprimer de
vive voix toute son affection, pour avoir été la première organisation
islamique sénégalaise à avoir élevé la voix, dès le lendemain de son
arrestation; et à être restée constante à ses côtés, même pendant les
phases les plus incertaines de sa douloureuse épreuve. «Barak Allahou
fik, Ya Imam».
Mais pour JAMRA et MBAÑ GACCE le travail ne fait que commencer.
Car, c'est trop facile d'avoir privé, trois années durant, un honnête
homme de sa liberté, de ses droits civiques, de ses activités
économiques, de l'avoir traîné dans la boue, d'avoir sali sa réputation,
pour ensuite se lever un beau matin pour lui dire: «Pardon hein, on
s'était trompé, vous pouvez rentrer chez vous»! "Dafay yombeu torop"!
La lutte continue !
Dakar, le 22 Juillet 2018,
Les Bureaux exécutifs
de JAMRA & Mbañ Gacce

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here