EAU – Après la débâcle de ses troupes, qu’attend Macky pour…

0
192

Depuis plusieurs mois, beaucoup de quartiers  de Dakar,  sont confrontés à une pénurie d’eau. Les autorités avaient promis que la situation reviendrait à la normale le 20 juillet dernier, mais la pénurie persiste et le ministre de l’Hydraulique Mansour Faye a reporté l’échéance en septembre. Face à la débâcle de ses troupes devant la bataille de l’eau, les populations  n’en peuvent plus de souffrir le martyre. Qu’attend le général Macky pour revêtir sa tenue de guerre comme ce fut  le cas en septembre 2013 où il avait débarqué  en commando à Keur Momar Sarr  pour soulager les populations qui ne cessent de crier «eau secours.»

«Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse» dit-on. Et les autorités en charge du secteur de l’eau devraient  trouver la bonne formule avant que le degré d’exaspération des populations ne dépasse  le seuil du tolérable car la patience a des limites. Depuis quelque mois, beaucoup de quartiers de la capitale sont confrontés à un manque persistant et récurrent du liquide précieux.

Une situation intenable d’autant que  l’eau est un liquide vital et tout gouvernement soucieux de la vie de ses populations devrait au moins leur assurer  un approvisionnement correct en eau. Ce qui révulse le plus est le fait que tout le temps ce sont les populations qui trinquent alors qu’elles s’acquittent de leurs factures à date échue. Pourquoi  le gouvernement peine t-il  à assurer une distribution correcte du liquide précieux   à ses administrés pour leur permettre  de  satisfaire des besoins aussi élémentaires   que celui de  boire, se laver et accomplir leurs besoins ?

Dans combien de temps la fin  de ces désagréments insupportables  qui durent et perdurent. Chose plus déplorable, les autorités en charge de se secteur peinent à donner la bonne information aux populations. Les échéances données pour le retour à la normale ne sont jamais respectées.  Alors  que le  Premier ministre Mohamed Boun Abdallah Dionne avait  assuré  qu’après le 20 juillet, les problèmes d’eau seraient un mauvais souvenir pour les populations, le ministre de l’Hydraulique Mansour Faye pour sa part invite les Sénégalais à prendre leur mal en patience en reportant l’échéance au mois de septembre.

Si certaines populations continuent de supporter stoïquement ce calvaire, ce n’est pas le cas  pour les habitants  de Yoff Apecsy, Cité gendarmerie de Keur Massar, qui n’en pouvant plus de souffrir le martyre ont hier,  manifesté leur  ras le bol et exigé  le retour de l’eau dans les plus brefs délais.  Face à l’incapacité  des responsables à régler ce problème, il est temps que le général Macky enfile sa tenue commando pour prendre les choses en main. Tout d’abord situer les responsabilités et prendre les sanctions qui s’imposent  pour un retour à la normale de la distribution de l’eau.

Dans tout pays normal, le ministre de l’Hydraulique et le directeur général de la Sones devraient être demis pour incompétence. Etant entendu qu’ils ont montré et démontré leur incapacité à remporter cette bataille de l’eau. Chose d’autant plus inacceptable que ce problème de l’eau aurait du trouver une solution définitive depuis 2013 quand  la panne du tuyau de Momar Sarr avait privé les populations du liquide précieux au point qu’elles en étaient arrivées à descendre dans les rues.

Ce qui à l’époque avait poussé le chef de l’Etat à écourter son séjour aux Etats Unis pour rappliquer à Dakar.  Après avoir remporté cette première bataille, on s’attendait logiquement à ce que le régime élabore une bonne strategie pour une solution définitive de ce problème mais il a attendu qu’il refasse surface pour sortir de sa léthargie.

Ce qui démontre que le pouvoir n’est pas pro actif mais réactif car il aurait pu tirer les leçons du passé et  élaborer une bonne stratégie pour remporter la bataille de l’eau. En attendant l’effectivité du Pse ou du Ter, les populations sont à terre,  atterrées par l’incapacité du pouvoir à satisfaire un besoin aussi terre à terre que l’approvisionnement correct en eau de Dakar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here