Share Button
Le ministre des Sports serait dans le collimateur du président de la République. Macky Sall goûterait peu l’affaire Gorgui Sy Dieng qui a dépanné l’Etat du Sénégal à hauteur de 39 millions de franc, lors de la préparation des « Lions » du Basket en direction du dernier Afro-basket masculin.

L’affaire Gorgui Sy Dieng est en train de prendre des proportions inquiétantes. Au ministère des Sports, la sérénité n’est plus de mise. Depuis ce scandale révélé par le quotidien sportif « Record », c’est motus et bouche cousue dans ce département où elle est devenue une vraie patate chaude. Aucun agent n’est disposé à se prononcer sur la question. Ils auraient tous reçu des injections de la part de leur patron. Matar Bâ qui a engrangé de bons points avec la qualification des « Lions » du football au prochain Mondial, voit son avenir dans le gouvernement s’assombrir.

En effet, l’affaire des 39 millions dus a Gorgui Sy Dieng a fait grand bruit au palais de l’avenue Léopold Sedar Senghor. Et le Président Macky Sall serait rentré dans une colère noire, en apprenant la nouvelle. Surtout que le pivot de Minnesota s’est, dans la foulée de la révélation de cette affaire par « Record », fendu d’un communique acerbe pour réclamer des sous. En haut lieu, des comptes auraient été demandés à Matar Bâ, qui s’est défendu d’évoquer l’affaire dans la presse en dépit des nombreuses sollicitations des journalistes. On avance même que de fortes décisions pourraient être prises au prochain Conseil des ministres. Pour certains, les 39 millions FCFA de Gorgui Sy Dieng pourraient même coûter son poste à Matar Ba.

Les précédents de Bongoville et de Londres

Par ailleurs, dans le landerneau du basket-ball national, on n’a toujours pas saisi l’utilisation de tous les fonds qui ont été alloués pour la gestion des deux Afrobaskets joue au Mali. Chez les dames, au Sénégal et en Tunisie chez les hommes. Surtout que, pour parer à tout impondérable, une allonge de 150 millions FCFA a été ajoutée au budget initialement arrêté. A cela s’ajoute l’affaire de Bongoville au Gabon, en janvier dernier lors de la Can de football 2017. On se rappelle que le ministère des Sports n’avait payé la note de l’hôtel ou il avait logé ses officiels et une partie de la délégation. Finalement, c’est un Sénégalais basé au Gabon qui y était allé de sa poche pour éviter le pire.

Ce n’était que les premiers errements du département des sports en cette année 2017. L’affaire Kalidou Koulibaly est encore fraîche dans les mémoires. Le joueur de Naples s’était substitué à DAGE du ministère pour payer les frais d’hôtel des « Lions » à Londres à la veille du match amical qui a opposé le Sénégal et le Nigéria, le 24 mars dernier. Parce que l’agentier du ministère des Sports avait un problème de devises, il avait dû recourir au soutien du footballeur.

Source: Record

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here