Share Button

Le président du mouvement séparatiste anglophone au Cameroun, Sisiku Ayuk Tabe, et 46 de ses camarades, membres du gouvernement autoproclamé du territoire virtuel de l’Ambazonie, ont été extradés du Nigeria vers le Cameroun et sont donc aux mains des autorités camerounaises. L’annonce a été faite par le ministre camerounais de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, dans une déclaration lue à la télévision d’Etat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here