A l’origine de l’euphorie collective au sein des actionnaires de UBA : un dividende total de 89 millions de dollars qui leur est alloué

0
Share Button

Par ces temps qui courent, si vous voyez les actionnaires de l’institution financière panafricaine, United Bank for Africa (UBA) Plc, afficher, à-tout-va, une grosse banane, inutile de leur en tenir rigueur.

En effet, lors de la 55ème Assemblée générale annuelle de la Banque, tenue à Lagos le vendredi 7 avril 2017, ils ont constaté, pour s’en féliciter, le travail extraordinaire abattu par le Conseil, la Direction générale et le personnel.

Aussi, des éloges ont-ils été chantés à l’endroit du «Directeur Général du Groupe, Kennedy Uzoka, qui a réalisé des résultats sans précédent pour les actionnaires lors de la première AGA de la banque sous sa direction», d’après un communiqué parvenu à la Rédaction de Actusen.com.  

Mais ce ne sont pas seulement ces résultats qui sont à l’origine de l’euphorie collective qui prévaut au sein des actionnaires de UBA. Dans la mesure où l’institution financière a surpris plus d’un, en allouant un dividende de 89 millions de dollars à ses actionnaires.

Et si UBA a pu faire montre d’une générosité légendaire envers ces derniers, c’est parce que «le Groupe a enregistré une croissance impressionnante de 22% des revenus bruts portés à 1,25  milliard de dollars en 2016, par rapport à 1,03 milliard de dollars au cours de l’exercice 2015, une parfaite illustration de la résilience et de la solidité de la Banque qui est capable de générer des revenus même en période de ralentissement économique », poursuit le même texte. Dont Actusen.com publie, à cet effet, l’intégralité.

INTEGRALITE DU COMMUNIQUE 

Les actionnaires de l’institution financière panafricaine, United Bank for Africa (UBA) Plc, ont lors de la 55ème Assemblée Générale Annuelle de la Banque, tenue à Lagos le vendredi 7 avril 2017, applaudi le Conseil, la direction générale et le personnel.

Les actionnaires de UBA ont approuvé le versement d’un solde de dividende de 65 millions de dollars au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2016, en plus d’un dividende intérimaire de 24 millions de dollars payé à l’issue de l’audit de ses résultats du 1er semestre 2016.

Les actionnaires, qui ont à l’unanimité approuvé le dividende final de 0,0018 centime par action pour chaque action ordinaire de 0,0016 centime chacune, ont été particulièrement impressionnés par les performances du nouveau Directeur Général du Groupe, Kennedy Uzoka, qui a réalisé des résultats sans précédent pour les actionnaires lors de la première AGA de la banque sous sa direction. UBA avait déjà versé un dividende intérimaire de 0,0007 centime par action aux actionnaires, portant le dividende total pour l’exercice 2016 à 0,0024 centime, une croissance impressionnante de 25% par rapport au dividende total de 0,0016 centime par action versé pour l’exercice 2015.

En outre, le dividende total de 0,0024 centime par action se traduit par un rendement inégalé de 14,3% lorsqu’il est considéré dans la perspective du cours de l’action UBA de 0.017 centime sur la place boursière du Nigeria, à la fermeture du marché le vendredi 7 avril 2017.

Les actionnaires se sont réjouis de la performance actuelle du Groupe, une croissance exceptionnelle en glissement annuel de 22% des revenus et de 32% du bénéfice porté à 297 millions de dollars, ce qui, selon les analystes, constitue la preuve de la résilience et de l’amélioration de la productivité de UBA.

Il a été porté à l’attention des actionnaires que la contribution impressionnante des filiales africaines du Groupe, preuve de la diversification des revenus à travers différentes régions géographiques, réduit la vulnérabilité du Groupe en termes des pressions macroéconomiques d’un marché unique. Les filiales du Groupe ont contribué à hauteur de 32% du bénéfice du Groupe en 2016, une nette augmentation par rapport à 25% au cours de l’exercice 2015.

Nonobstant les difficultés liées à l’environnement opérationnel, le Groupe a enregistré une croissance impressionnante de 22% des revenus bruts portés à 1,25  milliard de dollars en 2016, par rapport à 1,03 milliard de dollars au cours de l’exercice 2015, une parfaite illustration de la résilience et de la solidité de la Banque qui est capable de générer des revenus même en période de ralentissement économique.

Le Groupe a également enregistré une croissance significative de 32% du bénéfice avant impôts porté à 297 millions de dollars, par rapport aux 222 millions de dollars au cours de l’exercice 2015. Le bénéfice après impôt de UBA a connu une croissance de 22% pour s’établir à 235 millions de dollars, contre 195 millions de dollars l’exercice précédent.

Le Président de l’association de défense des droits des actionnaires nigérians, Alhaji Farouk Umar, a déclaré à l’AGA: “Il est évident, à juger par l’expression sur le visage des actionnaires, que nous sommes tous satisfaits de la performance de la banque. Nous ne nous attendions à rien de moins parce que nous savons que notre Président est une personne très performante non seulement sur le plan local, mais aussi à l’échelle internationale. Nous avons vu l’expansion africaine et sa contribution à nos résultats et je crois que cela est également louable”.

Le Président du Groupe UBA, Tony Elumelu, a remercié les Présidents de Conseil des filiales africaines de UBA en ces termes: “Ces femmes et hommes très travailleurs qui président les conseils d’administration de nos filiales africaines ont contribué un tiers du total des bénéfices du Groupe. Je crois qu’ils méritent d’être félicités. Ils participent au renforcement de la marque UBA en Afrique, en accord avec nos aspirations. Je suis particulièrement satisfait du nouveau DG de la Banque, Kennedy Uzoka.

Au niveau du Conseil d’administration, nous sommes extrêmement satisfaits des résultats financiers que Kennedy et son équipe ont réalisés en 2016. Kennedy et son équipe donnent la priorité au client et exécutent avec diligence le projet Customer First, ce qui, selon le Conseil, permettra d’améliorer durablement les performances du Groupe”.

“Nos résultats montrent la ténacité et l’esprit d’entreprise de notre équipe de direction et de notre personnel, et plus important encore, notre capacité à répondre de manière proactive aux besoins des clients. Je suis ravi que UBA conserve certains des meilleurs ratios prudentiels du secteur, car notre ratio d’adéquation des fonds propres de 20% et  notre ratio de liquidité de 39% sont bien supérieurs aux exigences réglementaires de 15% et 30% respectivement. Nous resterons prudents dans notre exposition aux secteurs critiques de croissance des économies africaines, car nous sommes optimistes quant aux énormes opportunités du secteur bancaire africain”.

Il s’est également servi de l’occasion pour féliciter le gouvernement fédéral et la Banque centrale du Nigéria pour leurs actions politiques concertées visant à relancer l’économie nigériane. “J’aimerais les encourager à continuer sur cette voie, ce qui, à mon sens, permettra de stimuler l’économie du pays dans les plus brefs délais”.

Le DG du Groupe, Kennedy Uzoka, a promis aux actionnaires une meilleure année 2017. “Pendant que notre philosophie Customer 1st continue de s’enraciner, nous abordons 2017 avec un plus grand sens d’optimisme, d’autant plus que les perspectives demeurent positives sur la plupart de nos marchés. Nous n’ignorons pas les défis macroéconomiques, la concurrence et l’évolution constante des préférences des clients.

Plutôt, nous croyons que nous sommes bien équipés et positionnés pour dominer le marché. Nous continuerons d’exploiter notre plateforme panafricaine pour améliorer la productivité, extraire les gains d’efficacité et accroître notre part du portefeuille clientèle à travers tous les secteurs et marchés. Nous continuerons de renforcer notre solide culture de gouvernance, notre tolérance zéro pour les infractions et la transparence dans notre quête de domination du marché africain.

United Bank for Africa (UBA) est un important groupe financier panafricain présent dans 19 pays africains ainsi qu’au Royaume-Uni, aux Etats-Unis d’Amérique et en France.

UBA a été immatriculée au Nigéria en tant que société anonyme avec conseil d’administration après avoir acquis les actifs de British and French Bank Limited qui opérait au Nigeria depuis 1949. United Bank for Africa s’est fusionnée avec Standard Trust Bank en 2005 et, d’une seule filiale créée en 1949 au Nigéria – la plus première économie africaine – UBA est devenue l’un des principaux fournisseurs de services bancaires et d’autres services financiers sur le continent africain.

La banque fournit des services à environ 14 millions de clients à travers   le monde entier, grâce à l’un des canaux de services les plus diversifiés en Afrique subsaharienne avec plus de 1 000 agences et points de contact clientèle et une solide plateforme bancaire électronique et mobile.

UBA est la première banque nigériane à effectuer un appel public à l’épargne (IPO), suite à sa cotation sur la Bourse du Nigeria en 1970. Elle et également la première banque nigériane à émettre des certificats globaux de dépôt (GDR). Les actions de UBA sont cotées à la Bourse du Nigeria (NSE) et la banque possède une base d’actionnaires très diversifiée qui comprend des investisseurs institutionnels étrangers et locaux, ainsi que des actionnaires individuels.

Légende  photo: Le Directeur Général  du Groupe UBA, M. Kennedy Uzoka aux côtés du PCA du Groupe M. Tony O. Elumelu.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here