Abdou Fall est devenu une des voix autorisées sur les énergies renouvelables, le solaire en particulier, en Afrique

0
Share Button

14725736_10209460285162972_213007527475765797_nIl était présent à Bokhol oú le Président Macky Sall a inauguré, le 22 octobre 2016, la plus grande centrale solaire en Afrique de l’Ouest. Je lui ai posé trois questions.
Comment as-tu vécu l’inauguration de la centrale solaire à Bokhol?
Abdou Fall: J’y étais en tant que promoteur et administrateur d’un projet de centrale solaire dans le département de Tivaoune et Président du Conseil patronal des énergies renouvelables du Sénégal (COPERES). Comme tous ceux qui y étaient, j’ai éprouvé un sentiment de grande fierté. C’était en effet un moment d’entrée en force du Sénégal dans la transition énergétique. On passe des énergies classiques aux énergies renouvelables, propres, non polluantes et, à terme, moins coûteuses.
Quel est l’enjeu du solaire pour le Sénégal?
Abdou Fall: Nous avons l’un des taux d’ensoleillement les plus importants au monde, donc une source d’énergie disponible toute l’année. Nous sommes en train de construire un savoir-faire pour une utilisation optimale du soleil dans notre mix énergétique.
Quel message voudrais-tu adresser au Président de la République à propos précisément du solaire?
Abdou Fall: Dans son discours de Bokhol, le Président a tracé les lignes de force de ses options pour le développement du solaire, et des énergies renouvelables en général. Elles tournent autour des réformes structurelles dans le secteur, la consolidation du partenariat public-privé et la prise en charge urgente de la question de la tarification. Je soutiens fermement le Chef de l’Etat dans cette dynamique et j’exporte tous les acteurs concernés à s’engager résolument pour la mise en oeuvre de ces importantes décisions présidentielles. C’est le lieu de saluer le leadership du Président Sall sur la scène africaine et internationale en matière de promotion des énergies renouvelables et du développement durable.
Dakar, le 23 octobre 2016

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here