Share Button

– Le Président de la République Macky Sall donne un ultimatum aux opérateurs privés Wari – Tigo pour régler leur différend avant la fin du mois de janvier et début février prochain. Il l’a fait savoir lors du Conseil présidentiel sur la Revue Annuelle conjointe (RAC 2017) tenu hier, lundi 04 décembre au palais de la République.

« Le gouvernement va convoquer ses partenaires de Tigo, mais aussi de Wari, ou bien le consortium de Xavier Niel et les autres autour d’une table », a déclaré le Chef de l’Etat. Face à cette situation, le Président de la République laisse entendre : « L’Etat ne peut pas continuer à laisser planer une telle situation. On leur donnera le temps qu’il faut au maximum, 1 mois et demi à 2 mois, pour trouver un accord entre eux. Nous avons besoin de la 4G et nous avons besoin que la compétition et la concurrence jouent ».

Pour lui, il faut que les partenaires se donnent les moyens de se parler, de trouver une solution entre eux. Toutefois, menace M. Macky Sall, « l’Etat prendra une solution qui peut ne pas être heureuse. Mais, il faut qu’ils sachent qu’il y aura un délai qu’on ne peut pas dépasser. Cela doit être à la fin du mois de janvier ou début février prochain. Je demanderai au Premier ministre, en relation avec le Ministre de l’Economie et des Finances, et celui des télécommunications, de réunir les acteurs pour trouver une solution parce que c’est une affaire entre privés. », indique le Président.

Selon les informations du journal Enquête, l’Etat n’est pas impliqué dans cette affaire. Ils ont acheté des actions à News York, on n’était pas au courant. « Ils sont des difficultés qu’ils les règlent. Nous pouvons les aider si c’est nécessaire, mais je souhaite vraiment qu’il y ait une solution », martèle le chef de l’État .

La Rédaction  Dakarmidi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here