Affrontements à Grand-Yoff – Les vrais fautifs sont…

Share Button

Hier, vendredi, le populeux quartier de Grand-Yoff (Cité millionnaire) a été le théâtre de violents affrontements entre les militants de Bennoo Bokk Yaakaar et ceux de Manko Taxawu Senegaal. Le camp du pouvoir, à sa tête Mame Mbaye Niang, Youssou Ndour et Souleymane Jules Diop, a croisé celui qui se réclame du maire de Dakar, actuellement en détention à la prison de Reubeus. Et, ce qui devait arriver arriva. Des échauffourées ont éclaté, des couteaux et machettes brandies, des cailloux volant de partout. Des armes à feu dégainées. Au bout du compte, des blessés dans les deux camps.

Mais, à vrai dire, qui sont les fautifs ? Les vrais provocateurs ? A cette question, Souleymane Jules Diop dit ceci dans un post sur Facebook : «Ce qui nous a été fait à Grand Yoff est un acte lâche et barbare. Et c’est le fait des sbires de Khalifa Sall. Nous étions partis dans un convoi comme nous nous croyons en droit de le faire dans notre pays, pendant une campagne électorale.» Il ajoute : «C’est au moment de prendre l’autoroute, après une procession de plusieurs heures qui a été un franc succès, que nous avons été attaqués par des nervis drogués, armés de sabres. Je ne sais pas ce qui se serait passé si Youssou Ndour, avec qui nous partagions l’arrière de notre Pick-Up Mame Mbaye Niang et moi, avait été blessé, alors qu’il doit prendre l’avion ce soir pour reprendre sa tournée internationale. Nous avons eu des blessés.»

«Les gens de Bennoo sont des barbares qui nous ont attaqué», rétorque un membre de Taxawu

Les propos de Souleymane Jules Diop sont formellement démentis par un membre de la coalition Manko Taxawu Senegaal accroché par actunet. «Ces gens de Bennoo Bokk Yaakaar sont des barbares qui nous ont attaqué. Quand ils nous ont vu avec une forte mobilisation, ils ont envoyé des jeunes nervis, armés de coupe-coupe et des couteaux, nous attaquer pour disperser notre caravane. Ils ont commencé à nous jeter des cailloux, nous nous sommes protégés derrière les voitures avant qu’ils ne foncent sur nous», dit Baye Diop de Taxawu Senegaal de Grand-Yoff. Poursuivant, il dit : «Je ne pouvais pas imaginer que des ministres soient vraiment aussi violents au point d’envoyer des nervis pour attaquer la caravane d’un adversaire. Mais, c’est ce qu’ils ont fait. Heureusement pour nous car, ce sont d’autres jeunes du quartier qui sont sortis pour prêter encore main forte. Sinon, ils nous auraient écrabouillés. Nous avons eu des blessés parmi nous. En tout cas, c’est honteux de la part de ministres qui s’appellent Mame Mbaye Niang, Youssou Ndour et Souleymane Jules Diop.»

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here