Alioune Sall disait avoir renoncé à la tête de liste départementale de Guédiawaye : mais c’est faux, c’est son frangin Macky Sall qui l’en a dissuadé, provisoirement

Share Button

Tout est enfin clair ! Il y a de cela quelques jours, Aliou Sall, frère du Président de la République, et maire de Guédiawaye, avait, en parfaite entente avec son oncle et maire de Pikine, Abdoulaye Timbo, pondu un communiqué, dans lequel il annonçait avoir décidé, en compagnie de ce dernier, de renoncer à être tête de liste départementale aux Législatives du 30 juillet prochain. Mais la vérité semble plus prosaïque.

En effet, flanqué de ses alliés de la coalition «Benno Bokk Yakaar», Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng, Youssou Ndour, du Premier ministre Mahammad Abdallah Boun Dionne, Aminata Touré, Me Oumar Youm, Macky Sall a fini par vendre la mèche. Pour avoir dit, selon certains médias (L’Observateur et Vox-Populi), que c’est lui-même qui a empêché son frangin d’être tête de liste départementale de la Mouvance présidentielle.

Motif invoqué pour justifier sa position : la persistance avec laquelle certains esprits malveillants ou supposés comme tels prêtent au maire de Guédawaye des ambitions de lui succéder. Cette rumeur semble avoir outré et peiné le Chef de l’Etat, au point de l’amener à empêcher Aliou Sall, son frère, d’être candidat.

Toutefois, les pourfendeurs de la candidature de Aliou Sall peuvent ne pas encore crier victoire. Dans la mesure où Macky Sall a, néanmoins, promis d’étudier la question, de manière beaucoup plus profonde et lucide. D’autant qu’une prochaine rencontre des leaders de BBY est prévue samedi prochain au King Fahd Palace.

Avec Actusen.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here