Arrivé, tôt, au Tribunal : Khalifa Sall brisera-t-il le silence autour du mil et du riz du Gie Tabaar?

0
Share Button

Le maire de Dakar a été ponctuel ! Khalifa Sall s’est rendu, tôt le matin, avant même l’arrivée de la presse, au Tribunal de Dakar. Où il doit faire face au Doyen des juges, Samba Fall. Qui va l’auditionner dans le fond du dossier pour lequel, il est sous mandat de dépôt, depuis quelques jours, dans l’affaire de la caisse d’avance de la Municipalité de la capitale sénégalaise.

Refusant, même sous la torture, de répondre à la plupart des questions à lui posées par les enquêteurs de la Division des investigations criminelles, lors de l’enquête préliminaire, l’édile socialiste va-t-il continuer à faire la moue, face au magistrat instructeur?

Tout laisse croire que Khalifa Sall, pour recouvrer la liberté, ne serait-ce que provisoirement, après son inculpation, devra briser le silence et éclairer les pans d’ombres qui entourent les fausses factures de riz et de mil.

S’il collaborait avec le Doyen des juges, Khalifa Sall pourrait-il bénéficier d’une liberté provisoire, même s’il devait être placé sous contrôle judiciaire? Difficile de répondre à cette question. Tout comme, seul Dieu sait si le Procureur de la République s’opposerait à une telle requête des conseils de Khalifa Sall.

D’autant que l’actuel khalife général des “Tidianes”, Serigne Abdoul Aziz Sy, a récemment demandé au Président Macky Sall de pardonner au maire socialiste. Qui n’a pas tardé à monter au front, via son camarade Barthélemy Dias, en déclarant à qui veut l’entendre n’être demandeur d’une quelconque grâce.

Pour rappel, samedi dernier, Actusen.com avait révélé en exclusivité les fausses factures en question sur fond de Procès-verbaux de réception, de mandat de paiement, ainsi que de facture du Gie Tabaar. Dont la trésorière se trouve être, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, l’Assistance d’un des collaborateurs du maire de Dakar.

On se souvient que Khalifa Sall avait déclaré que les enquêteurs voulaient qu’il leur fournisse l’identité des bénéficiaires de cette fameuse Caisse d’avance. C’était lors d’une conférence de presse, à la veille de son arrestation. Ce jour-là, il avait, en guise de réponse au Procureur de la République, qui, la veille, avait fait face aux journalistes pour lourdement le charger.

Avec Actusen.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here