Share Button

Apres avoir insulté le président Macky Sall, Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng, Cheikh Bethio Thioune, Thione Seck, Pape Diouf, Youssou Ndour bref toute la République sans être emprisonné, la société avait élu Assane Diouf président de la «rue publique». Il a fallu qu’il attaque le porte-parole du Khalife General des Mourides Serigne Bass Abdou Khadre pour qu’il soit démis de ses fonctions, dommage pour lui et ses fans qui le soutenaient à 100%.

Le Sénégal a connu de grands insulteurs de nos vénérées personnalités politiques et religieuses qui sont devenus la plupart des ministres de la République ou occupant des postes à responsabilité mais en jouant le rôle d’indiscipline extrême comme un Mouss Bou Rew personnifié, Assane Diouf a détrôné tous les records d’insultes en devenant le président de la «rue publique» qui détenait le buzz. Source de toutes les insultes existantes sur terre, il avait eu l’honneur d’approcher l’ancien président de la République Me Abdoulaye Wade et quelques personnalités, Partout où il passait, il était adulé, sollicité, interviewé comme un président qu’on écoute ses discours avec beaucoup d’attentions: Ses insultes avaient vraiment portée ses fruits.

Si l’insulteur du Web pouvait deviner un instant qu’il allait perdre tout son pouvoir juste en manquant de respect à Serigne Bass Abdou Khadre, il changerait vite de cible, au Sénégal il y a des intouchables, il l’a peut-être oublié. Et la question qui taraude l’esprit de la plupart de nos concitoyens est : Quel destin pour Son Excellence Assane Diouf, président de la «rue publique» démis de ses fonctions ?

Par Serigne Babacar Dieng

diengserignebabacar@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here