Share Button

Abdou Lahad Kâ, maire de Touba et dont la parole a été portée par El Hadj Ndiaye  »Programme », a tenu à dire ses quatre vérités par rapport aux problèmes liées aux ordures et aux inondations qui secouent la cité religieuse. Et il a profité de la tribune que lui a offerte la cérémonie officielle du magal de Serigne Modou Bousso Dieng pour le faire.

Après s’être excusé de n’avoir pas rempli la totalité de ses engagements par rapport à la vidange des fosses à Khayra, imputant la faute à l’entreprise contactée ( qui aurait subitement déclaré que ses véhicules étaient tombés en panne), Abdou Lahad Kâ a dénoncé la vague de critiques qui s’abattent sur lui depuis quelques temps. En effet, à travers les réseaux sociaux, il est sévèrement harcelé par des personnes à travers des discours ou encore des poèmes.

Pour lui, ceux qui font la grogne sont les premiers à manquer à leurs engagements.  » Ils ne payent ni taxes ni autres impositions et se plaignent à longueur d’année des manquements. Comment pouvons-nous faire tout le travail qu’on attend de nous alors que les gens ne versent aucun centime dans les caisses de la mairie. Nous avons voté un budget de 4 milliards, mais c’est la croix et la bannière que de recouvrer juste 1 milliard.  »

Elle Hadj Fallou Ndiaye, toujours au nom du maire de poursuivre son discours rageur en s’attaquant à ceux qui l’apostrophent par rapport à la question des inondations.  » Nous avons des compétences bien définies et l’assainissement n’en fait pas partie.  »

Une réponse à la vague de critiques fournie devant une forte assemblée et surtout devant Serigne Djily Mbacké et  la délégation gouvernementale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here