Bac 2017: le parquet s’autosaisit et active la Section de recherches

Share Button

 

L’Etat semble bien décidé à mettre la main sur les auteurs et complices des fuites constatées aux examens et concours nationaux, plus particulièrement le baccalauréat de cette année.

Selon le procureur de la République a reçu deux rapports de la Dic et de la Sureté urbaine sur l’affaire. Et hier, mercredi 5 juillet, il s’est une nouvelle fois autosaisi, selon le journal, en activant la section de Recherches de la gendarmerie de Colobane pour les fuites au bac de cette année.

Les enquêteurs de la gendarmerie sont déjà à pied d’œuvre. L’Observateur informe qu’ils sont même sur une bonne piste. Ils vont bientôt entendre le directeur de l’Office du bac, Babou Diakham. Lequel a été interrogé par la Dic, de même que certains de ses collaborateurs.

Les fuites au bac 2017 portent, pour l’instant, sur les épreuves de Français et d’Histo-Géo, passées mardi 4 juillet, premier jour de l’examen. Celles-ci vont être reprises lundi prochain. Les anticipées de philosophie, qui se sont déroulées il y a quelques semaines, sont également concernées.

L’Observateur

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here