Share Button

Même en prison, le maire de Mermoz/Sacré-Cœur tient toujours tête au pouvoir.

Il indique n’accorder aucun crédit à l’appel à la concertation sur la gestion des ressources gazières et pétrolières lancé par le président de la République. Barthélémy DIAS qui rejette catégoriquement cette main tendue parle de comédie. «Nous ne répondrons pas à cette farce de dialogue autour des ressources pillées  sur l’autel du mensonge et de l’escroquerie  portant pavillon Faye-Sall», dit-il depuis sa cellule de la prison de Rebeuss. Selon lui, l’opposition n’a pas été élue pour gérer ces ressources. «L’opposition représentée à l’Assemblée nationale réclame une commission d’enquête parlementaire pendant qu’il est encore temps. Elle n’est pas un cabinet de consultance, ni un piédestal  pour une ambulance en route pour la morgue ou le cimetière encore moins une échappatoire pour un président de la République en partance pour la guillotine»,assène encore le maire de Mermoz/Sacré-cœur. «Vous rendrez des comptes dans le cadre de la République  des règlements de comptes», prévient Barthélémy DIAS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here