Share Button

Placé sous mandat de dépôt et jugé pour outrage à magistrats et appel à l’insurrection, Barthélémy Dias sera édifié sur son sort ce 17 avril. Pour sûr il retrouvera le même jour son fauteuil de maire de Mermoz-Sacré cœur, parce que les magistrats ont été instruits de le libérer pour démontrer que la justice est bien indépendante et qu’en conséquence la condamnation du député-maire Khalifa Sall est juridiquement bien fondée. Un saupoudrage en somme, qui aura l’avantage pour la Chancellerie de distraire les Sénégalais, de faire oublier que ce que Barth a dit à haute voix c’est ce que l’opposition martèle et que tous pensent : la justice sénégalaise fonctionne comme jamais avec deux vitesses depuis que Macky Sall est au pouvoir. C’est donc dire que le « Ngaka » au Palais, continue de mélanger les pinceaux. Son tableau effraye les Sénégalais, qui s’en détournent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here