Dans sa chronique de ce mercredi 10 octobre, Pape Alé Niang a profité de la sortie de Barthelemy Dias pour cracher ses vérité sur la presse. Selon lui, les trois plus grands groupes de presse ou groupe de pression sont gérés par des familles. Ce qui fait qu’ils sont préoccupés par leurs propres intérêts. Pour étayer ses propos, il agite l’aide à la presse et l’amnistie fiscal dont bénéficient ces patrons de presse, sur le dos des employés.

A cet effet, Pape Alé alerte que le peuple sénégalais n’est pas dupe. Les patrons de presse savent très bien ce qui se passe dans ce pays, mais ils n’osent pas en parler parce qu’ils bénéficient des largesses du pouvoir en place… Mais Wade était plus « liquide » que Macky

Partager :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here