Les cogneurs du Président Sall qui attaquent ou insultent Ousmane Sonko à longueur  de journée ne sont–ils pas en train de travailler pour lui ? En tout cas avec la victimisation que cette levée de bouclier entraîne, le  leader de Pastef pourrait tirer  profit de ces attaques le plus souvent effectuées sans coordination,   par des profanes de  la communication. Quand le vice-président de l’Assemblée nationale cogne Ousmane Sonko et assume ses insultes contre lui, n’est -il pas en train de le victimiser devant l’opinion nationale et internationale ? Le président du parlement de la Cedeao qui ne rate plus aucune occasion pour tirer à bout portant sur Ousmane Sonko,  s’ en est encore virulemment pris à lui en marge de la cérémonie officielle du grand magal de Touba avant d’assumer son propos contre ce leader de l’opposition.

Avant Moustapha Cissé Lô, Gaston Mbengue, souteneur de Macky Sall a accusé Ousmane Sonko d’être à la solde de l’ancien président Gambien Yaya Jammeh qui le financerait.  Toujours dans le registre des attaques contre Sonko ; celle d’Ahmet Khalifa Niasse qui est encore fraiche dans les mémoires.  Du fait qu’ Ahmet Khalifa Niasse  n’a pas publiquement déclaré son soutien à Macky, son attaque contre Sonko devrait avoir plus d’impact que celle des  partisans du président  Sall. Contre Sonko qui a écrit un livre détonnant contre le régime  et qui accuse l’un des proches collaborateurs du chef de l’Etat « d’avoir détourné 94 milliards et fait perdre 30 autres au trésor », il esr  révélé un scandale foncier dans lequel, il se serait trempé à Mbao. Mais toutes ces déclarations contre Ousmane Sonko étant fait sous forme de rumeurs,   atteindraient-elles leur objectif ? Présentées de façon dispersée par des adversaires profanes de la communication, les attaques contre Ousmane Sonko qui foisonnent peuvent lui être bénéfiques. Si les tireurs du camps du pouvoir pouvaient exhiber la preuve du scandale  foncier qui éclabousserait Ousmane Sonko à Mbao, ce sera sa mort politique.

Ousmane Sonko ne sortirait pas également indemne de l’existence de preuve de financement par Yaya Jammet ou par quelque autre organisation terroriste. Si les contempteurs du leader de Pastef ne sont pas en mesure de fournir les preuves des accusations sus visées, le camp de Macky Sall gagnerait à ce que les graves accusations qu’il a portées contre Mamour Diallo soit éclairées. Pour les 94 milliards l’accusé ayant déclaré avoir porté plainte, la justice  rendrait service au peuple en s’y penchant avant les élections. En attendant tout cela, ça vole dans tous les sens entre le supporters du leader de Pasterf et ceux du président Sall.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here