En réunion à huis-clos, avant-hier, les leaders des jeunes opposants du département de Mbacké ont dévoilé ce qu’ils appellent un plan de sabotage de l’élection présidentielle de 2019 à Touba orchestré par le régime du Président Macky Sall. Occasion que les forces vives du ‘’Baol’’ ont saisie, pour mettre en place des stratégies de ‘’guerre’’, en vue d’un bon déroulement du prochain scrutin.

Après une absence de plus d’un mois sur la scène politique, le Front des jeunes de l’opposition du département de Mbacké a refait surface, hier, lors d’une réunion à huis-clos, au cours de laquelle ces responsables ont dévoilé une tentative de hold-up électoral orchestré par l’actuel régime. SourceA est en mesure de vous révéler en exclusivité les secrets de la rencontre tenue en catimini par les détracteurs du président Macky Sall. En effet, ces derniers, qui filtraient bien les entrées de la salle où se tenait la réunion, ont accusé le camp adverse de vouloir saboter l’élection présidentielle de 2019 à Touba  pour permettre à son candidat, Macky Sall de gagner à Touba dès le premier tour. A cet effet, des révélations fracassantes ont été faites.

«On a muté (déplacé) certains Centres de vote dans la ville de sainte de Touba en vue de décourager les électeurs qui peineront à trouver leurs bureaux de vote, le jour-J. Les républicains ont envisagé de créer des bureaux fictifs et de recruter des nervis pour saccager les urnes, parce qu’ils ne peuvent jamais y gagner. En plus, l’important bastion électoral de Touba peut pousser Macky Sall à aller, au second tour ; c’est pour cela qu’ils ne veulent pas que les populations fassent leur devoir de citoyen», a révélé l’un d’eux.
Toutefois, les jeunes n’ont pas manqué de dénoncer les lenteurs, voire les rétentions  notées dans la distribution des cartes d’identité et dans l’unique Commission dont dispose la citée religieuse qui polarise des milliers d’électeurs. En revanche, pour éviter ce scénario, les forces vives du ‘’Baol’’ ont mis sur place un plan de riposte. En effet, composé des jeunes leaders de Partis politiques et des Mouvements les plus représentatifs dans ledit département, ce Front avait, pour rappel, bloqué, durant plus d’une heure de temps, l’axe Touba-Mbacké, en y brûlant  des pneus, à la veille du vote du projet de loi portant parrainage. Ce, pour montrer son indignation face à ce qu’il considérait comme un forcing du régime en place.
Les jeunes de l’opposition comptent rendre visite au Sous-préfet de Ndame, pour discuter avec lui sur de nouvelles stratégies qui permettront aux populations de récupérer leurs cartes sans contrainte. Ensuite, ils ont envisagé de sensibiliser les électeurs par des communiqués de presse, des visites, entre autres. En plus, le Front des jeunes de l’opposition va dénoncer le Président Macky Sall et son régime auprès du khalife général des ‘’mourides‘’, Serigne Mountakha Mbacké, à cause de sa tentative de ce hold-up électoral.

Mor Mbaye CISSE, Correspondant à Mbacké (Actusen.sn)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here