Les pendules oscillent désormais vers les derniers cents jours qui séparent les Sénégalais du scrutin au cours duquel ils vont reconduire ou éconduire Macky Sall, qu’ils avaient investi en mars 2012. Normal donc que la Rédaction de Xibar étoffe ses rangs, pour mieux informer et alerter en direction de cette élection capitale.
Car si bien de nos compatriotes, et même des leaders de l’opposition, estiment que l’actuel occupant du palais de la République a pris toutes les précautions pour ne pas quitter son fauteuil, le cas échéant un deuxième mandat serait pour Macky Sall la voie royale pour l’obtention d’une troisième magistrature. Quelques-uns de ses proches ont déjà en tête une « plateforme » pour le « Sénégal 2035 ». Il y va de sa liberté et de celle de membres de sa famille qu’il n’a pas su convaincre de se tenir en marge de la vie politique et des affaires, au sens économique du terme. Car tout opposant sérieux au pouvoir s’intéressera à des affaires comme celle de Petrotim et d’autres ayant trait aux contrats pétroliers et gaziers signés par le Président Sall, au profit de son frère. Ainsi donc le Sénégal naviguant vers un tournant décisif de son histoire, la Rédaction de Xibar ne pouvait que prendre ses dispositions pour s’acquitter de son devoir d’alerte ; surtout que les principaux médias du pays sont devenus les chantres de ce que l’autre « Macledjo » nommait avec justesse la « dynastie Faye Sall ». Il s’y ajoute que son chef a décidé de marcher sur les traces du fasciste Mussolini : « « Plus jamais une visite du Président ne sera sabotée. Ce sera œil pour œil, dent pour dent ». C’est pourquoi à 90 jours du départ de Macky Sall du pouvoir ou sa reconduction, l’heure est venue de s’impliquer davantage pour la protection des libertés et de la démocratie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here