Imam de la grande mosquée de Léona Niassène, Arabi Niass, grand frère de Sidy Laminé retient de son frère un homme bon, un musulman. Mais surtout, quelqu’un qui était inquiet par les rapports de la jeunesse avec le savoir.

« Lors de la dernière conversation qu’on a eue, il me disait : ‘J’ai peur : les jeunes, ils se soucient de la beauté des salons, et pourtant les ancêtres se souciaient des livres, du savoir. C’est pourquoi je n’arrive pas toujours à m’entendre avec eux »’.

Les animateurs religieux de Sud Fm eux retiennent de lui ses efforts pour établir des ponts entre les familles religieuses. Mais aussi ses efforts pour concilier le spirituel et le temporel, symbolisés par « Diné ak Diamono » (Religion et actualité), l’émission qu’il animait sur sa chaîne télé avant de prendre du recul.

seneweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here