COMMUNIQUÉ DE DIWÂNUL MAHÂRIF SUITE A LA CÉRÉMONIE D’INAUGURATION DE L’AUTOROUTE ILA TOUBA

0

 

Au nom de DIEU, le Clément et Miséricordieux.

Que la Paix et le Salut soient sur le Prophète Muhammad, sur son Eminente Famille et ses Vertueux Compagnons.

Diwânul Mahârif, après une analyse approfondie de l’incident s’étant produit lors de la cérémonie d’inauguration de l’autoroute Ila Touba, constate qu’une telle situation résulte de certains dysfonctionnements dans l’organisation et d’une anticipation insuffisante des imprévus dans un événement d’une telle ampleur.

Afin qu’une telle situation ne se reproduise plus dans l’avenir, il nous semble utile et nécessaire que la communauté mouride améliore, dans la mesure du possible, l’organisation de ce genre de manifestations, en se dotant d’un dispositif opérationnel et proactif mieux adapté.

Au-delà de l’événement du 20 décembre, Diwânul Mahârif propose que soient définies et appliquées, de manière générale et systématique, des règles de protocole des manifestations mourides, dont les suivantes :

– Prévoir systématiquement dans l’agenda des manifestations mourides des plages horaires dédiées aux prières canoniques (sachant qu’il est souhaitable que lesdites manifestations soient circonscrites dans des plages horaires matinales plus flexibles en la matière) ;

– Aménager des espaces de prière dans le dispositif logistique des manifestations (tapis de prières, lieux d’ablutions etc.) ;

– Désigner par avance un muezzin chargé de procéder à l’appel public de la prière à son heure, quelles que soient les circonstances (en lui donnant au besoin l’ordre explicite de procéder à l’appel de la prière s’il ne le fait pas spontanément) ;

– Prévoir un service de sécurité et d’organisation pour éviter les cohues (« buuxante ») et autres incivilités contraires aux règles édictées par l’Islam et pratiquées par Serigne Touba (mixité entre hommes et femmes etc.) ;

– Dépêcher auprès des services de sécurité etatiques, lors des manifestations où celles-ci sont conviées, des représentants de la communauté à même de les assister dans l’identification des dignitaires et le respect de certaines règles culturelles importantes

– Organiser les places réservées aux autorités religieuses et temporelles selon les règles de hiérarchie et d’hospitalité mourides ;

– Désigner comme maîtres de cérémonies (micro central) des personnalités reconnues pour leur orthodoxie et leurs connaissances de l’éthique mouride ;

– Gérer par avance le temps de parole des différents intervenants pour éviter les dépassements ;

– Discuter par avance de ces dispositifs organisationnels avec les dignitaires (« kilifas ») chargés de diriger ces manifestations, sans l’aval desquels ces règles ne sauraient être appliquées.

Diwânul Mahârif renouvelle sa disponibilité à approfondir les propositions ci-dessus avec l’ensemble des acteurs et dahiras de la communauté, dans l’optique d’une validation officielle.

Diwânul Mahârif réitère ses prières de longue vie et de santé à Cheikh Mouhamadoul Mountakha Mbacké, de même que son attachement à la préservation du précieux legs de Cheikhoul Khadim.

DÎWÂNUL MAHÂRIF, le 21 DÉCEMBRE 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here