1250 milliards F CFA, c’est la rondelette somme que la Direction générale des impôts et des domaines (DGID) a versé au Trésor public, en 2018 ! L’information a été donnée par le Directeur général des impôts et domaines, Cheikh Ahmet Tidiane Ba, dans un entretien accordé à nos confrères de L’Observateur.

Selon le patron de la DGID, la manne financière aurait pu atteindre la barre des 1500 milliards « si le président de la République n’avait pas pris une mesure de ne pas répercuter la hausse du prix du baril du pétrole sur les tarifs du secteur de l’Energie et des Hydrocarbures ». Toutefois, pour Cheikh Ahmed Tidiane Ba, cette décision du chef de l’Etat reste « salutaire aux plans économique et social », estimant que cet effort au plan budgétaire aura permis de soulager les populations des effets de la hausse des prix des hydrocarbures qui allait impacter tous les secteurs de la vie économique et sociale.

En revanche, il reconnait qu’ils ont eu quelques difficultés à atteindre pleinement les objectifs fixés au départ. Et cela est dû, « pour l’essentiel, à des facteurs exogènes tenant à l’environnement économique international ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here