Ousmane Sonko n’est pas insensible au bradage du foncier et du littoral sénégalais. En meeting à Guédiawaye dans le cadre de la célébration des 5 ans de son parti, Pastef, il propose un moratoire foncier pour mettre fin à ce phénomène, s’il est élu au détour de la présidentielle du 24 février. « Tout sera stoppé, parce que les conflits fonciers, c’est souvent une mafia entre les acteurs politiques, les hauts fonctionnaires de l’administration et les élus locaux. Ils font des combines sur le dos des populations. Ce qui est à l’origine de tous ces scandales fonciers », a dit leader de Pastef, selon Seneweb, avant de poursuivre : «Au préalable, on fera un audit détaillé de ce qui se passe et surtout pour situer les responsabilités. On ne peut pas laisser ces gens s’enrichir à coup de milliards, gardant dans des comptes Offshore sans impunité. Il faut que chacun rende compte de sa gestion». Sonko s’est empressé de préciser qu’«il ne s’agit pas d’un règlement de compte ou une vendetta».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here