35 ANS APRÈS LE FILS DE KÉBE NDEUKTA (LOUGA) NDIOUGA KÉBÉ RESTE UN MODÈLE MULTIDIMENSIONNEL DE RÉUSSITE.

0
35 ans après le fils de Kébe Ndeukta (Louga) Ndiouga Kébé reste un modèle multidimensionnel de réussite.

13 mars 1984 – 13 mars 2019. Voilà 35 ans qu’a disparu Feu El Hadji Babacar Kébé, dit Ndiouga. Homme d’affaires sénégalais né en 1914 à Kaolack, « Ndiouga » est réputé être parmi les hommes les plus riches du Sénégal pendant les années 70 et 80. Il était aussi un fervent disciple du Mouridisme et a beaucoup œuvré pour cette confrérie.

Chaque siècle a ses géants : hommes d’action, penseurs, prophètes ou conquérants, qui marquent les contours de leur époque et en déterminent l’identité. Qui en inspirent et en impulsent les aspirations les plus profondes.

Qui, de l’immense empreinte de leur pas, crée de toutes pièces les contours du siècle dans la boue confuse de l’Histoire.

Héros épiques, par la hauteur remarquable de leur stature, par leur présence, leur capacité à rassurer et à répondre aux attentes de leurs compatriotes, ils font l’Histoire.

Il n’y a pas de peuple, ni d’époque sans géant. Tous les pays ont eu leurs géants.

Au Sénégal, Ndiouga Kébé fait incontestablement partie de nos géants.

Le personnage de Ndiouga Kébé est immense, vaine sera donc la tentation de le cerner totalement dans le cadre de cet article.

C’est même une gageure pour ceux qui ne l’ont pas vraiment côtoyé, n’ayant eu que le privilège d’avoir vécu dans le souffle bienfaisant de ses œuvres et de ses réalisations, qui sont d’autant plus fécondantes qu’elles s’inscrivent dans toutes les dimensions des besoins de ses compatriotes : matériel, social, spirituel…

On s’essouffle à décrire Ndiouga Kébé qui incarna toutes les vertus dont les générations actuelles ont besoin de s’inspirer pour construire notre pays

Prise de conscience des populations nécessiteuses, affirmation d’une dimension sociale et spirituelle de la réussite matérielle ; la communauté mouride dont Ndiouga Kébéfut un des plus fidèles talibés, lui est reconnaissante à jamais pour ses bienfaits au profit de la sainte cité de Touba et, au-delà, pour tous les musulmans sénégalais.

La mission de Ndiouga Kébé fut en effet de donner à la réussite matérielle et sociale, une signification particulière que personne n’avait suivie avant lui dans ce pays.

En ces temps de médiatisation exacerbée des inégalités sociales, des riches de plus en plus riches et des pauvres de plus en plus pauvres, il nous parait opportun en ce jour de commémoration de sa disparition, de rappeler à la mémoire collective, un bref aperçu de ce que fut ce grand homme qu’a été Ndiouga Kébé.

Il fut l’incarnation d’une véritable « bourgeoisie » patriote par la création d’emplois au profit des Sénégalais.

Aujourd’hui, en digne héritier de son père, Bachir Kébé perpétue les œuvres de Ndiouga Kébé.

Car selon Bachir Kébé, tout bon Mouride a un devoir de dépense et de magnificence. Raison pour laquelle, les activités et la vie de Bachir Kébé sont marquées de l’empreinte de sa noble descendance qu’il s’évertue à perpétuer.

Nous aurons l’occasion de revenir très prochainement sur la vie et l’œuvre de Bachir Kébé, ce digne descendant de Ndiouga Kébé, à qui nous avons préféré consacrer ce bref article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here