Boughazelli : «Si Aliou Sall n’arrête pas, je diffuserai une vidéo qui l’exilera à Fatick»

Share Button

Les prochaines investitures pour les législatives risquent d’être fatales à l’APR Guédiawaye, au cas où le Président Sall n’interviendrait pas. Hier, de grands responsables apéristes dudit département, dont Lat Diop et Boughazelli ont déclaré la guerre à Aliou Sall.
Seydina Fall Boughazelli n’est plus seul dans son combat contre Aliou Sall. D’autres responsables et pas moindres, ont rallié, hier sa cause. Il s’agit de Lat Diop, membre du secrétariat exécutif national (SEN) de l’APR, de la députée Awa Sow, de Racine Talla, maire de Wakhinane Nimzatt, de Cheikh Awa Balla Fall, directeur de l’école nationale d’administration, entre autres. Les deux derniers nommés se sont fait représenter.

«Ce que nous fustigeons, c’est l’attitude du coordonnateur départemental du parti, Aliou Sall, dans sa logique de vouloir écarter certains responsables du parti pour présenter des listes de candidatures. Le constat est établi qu’il n’y a pas de consensus dans le choix de ces représentants-là. Nous déplorons en même temps le fait qu’il ne veuille pas associer dans la marche du parti que ses affidés, les gens qui sont acquis à sa cause. Pour le reste, ils sont totalement exclus des activités du parti», a fulminé Lat Diop.

Embouchant la même trompette, le député Seydina Fall Boughazelli a sorti la mitraillette contre le maire de Guédiawaye. «Tout ce qui se passe ici, est de la responsabilité d’Aliou Sall. On a tout fait pour Macky Sall, Lat Diop et moi. Tout le monde s’est battu jusqu’à son arrivée au pouvoir. On l’a soutenu sur tous les plans. Et maintenant, Aliou Sall veut tout détruire. Il veut choisir ses hommes pour les mettre à la tête de la liste départementale. Mais il y a des gens que l’on n’achète pas», a asséné Boughazelli.

Avant de poursuivre : «Nous savons comment faire pour gagner les élections. Nous n’accepterons pas qu’Aliou Sall sème le désordre dans ce parti. Aliou Sall n’assiste à aucune de nos réunions. Il est temps que nous faisons face au Président pour lui dire ce qu’il veut à Guédiawaye, son frère ne pourra pas le faire. Quand l’heure arrivera, nous parlerons. Un débat ne peut avoir que devant le Président de la République. On ne se retrouve pas derrière Aliou Sall. Il ne respecte pas le parti ni les militants du parti.»

Le député apériste invite le Président Macky Sall à prendre ses responsabilités. «Si non Aliou Sall va tout détruire», a-t-il averti. Et de menacer : «il monte des gens contre nous pour nous insulter, mais s’il n’arrête pas je diffuserai une vidéo qui l’exilera à Fatick.»
LESSENTIEL.SN

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here