Share Button

Les enseignants du supérieur constatent avec regret le « non-paiement » des heures supplémentaires du premier et du second semestre. Pour pousser les autorités à s’acquitter de leurs engagements, le SAES de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, a décidé de ne pas remettre aux étudiants leurs notes et de confisquer aussi les sujets de rattrapage. Et pour couronner le tout, ils boycottent les examens.

« L’Etat avait demandé aux collègues plus de sacrifices pour régler la question du nombre exponentiel d’étudiants qui viennent chaque année au niveau de l’UCAD. Mais depuis lors, les enseignants ne voient aucun respect des accords pris. Et nous allons croiser les bras tant que ces questions ne sont pas réglées. Nous avons interpelé plusieurs fois ces autorités mais c’est la même réponse qu’on nous sert. Il est donc temps de payer les dettes, sans quoi, nous restons chez nous… », a détaillé, vendredi, Aliou Dème, chargé des revendications de la section Dakar du SAES.

La rédaction de leral.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here