Share Button

Les députés de la coalition gagnante Wattu Senegaal de Touba réclament des postes de responsabilité dans leur groupe et au sein de l’Assemblée nationale. Sans quoi, Cheikh Abdou Mbacké Bara Doli menace de se présenter comme candidat à la tête du groupe et se dit prêt à quitter le groupe, lui et les autres députés de Touba-Mbacké, pour être des non-inscrits, compromettant du coup la formation du groupe parlementaire de Wade et ses alliés.

Les responsables de la coalition gagnante Wattu Senegaal ont intérêt à aller très vite prendre langue avec leurs députés de Touba-Mbacké. Et pour cause, ces derniers ne sont pas du tout contents d’avoir été zappés des concertations pour le partage des responsabilités au sein de leur groupe parlementaire et de l’Assemblée. «Nous avons gagné largement les élections.

Cela, grâce à un travail remarquable qui n’a pas été de tout repos. Nous avons mené campagne avec nos propres moyens. Nous avons mis 25 millions pour mener la campagne, jusqu’à la victoire finale. Nous n’avons pas été aidés. Et si nous avons gagné, c’est par notre détermination et notre engagement sans faille», a déclaré d’emblée Cheikh Abdou Mbacké Bara Doli, leader de Bokk Gis-Gis dans le département.

Poursuivant, il note que, malgré le travail remarquable qu’ils font au niveau de la localité, celle-ci «a toujours été laissée en rade dans la distribution des responsabilités au niveau de l’Assemblée nationale». Mais, cette fois-ci, lui et les autres députés élus ne comptent pas se laisser faire. «Nous voulons qu’on nous donne ce que nous méritons.

Tout le monde sait qu’avec la victoire sur le pouvoir à Mbacké, la coalition nous doit une fière chandelle. Car, c’est la victoire la plus déterminante, qui a permis d’avoir un nombre important de députés. Nous n’allons pas continuer à jouer les seconds rôles.

Nous voulons qu’on nous donne des postes de responsabilité à l’Assemblée nationale», dit-il. Et de s’empresser d’avertir: «Si on ne nous donne pas de postes de responsabilité (dans le groupe parlementaire et dans le bureau de l’Assemblée), je vais me présenter comme candidat à la présidence (du groupe). Et je suis prêt à être un député non-inscrit».

Mieux, il soutient que tous les députés élus de Mbacké sont prêts à lui emboîter le pas. Ce qui serait une catastrophe pour la coalition gagnante Wattu Senegaal. «Le fait que nous ayons gagné Mbacké a permis à la coalition d’avoir un groupe parlementaire. Si on ne nous considère pas à notre juste valeur, tous les cinq, nous allons quitter et ils ne pourront pas constituer de groupe parlementaire», explique-t-il.

Pour lui, il ne saurait être question que «des gens qui ont été élus ou nommés plusieurs fois à des postes de responsabilité et qui ont déjà tout eu (durant le régime Wade) continuent encore d’occuper les postes de responsabilité (au sein de leur groupe parlementaire)», à leur détriment. Eux qui, dit-il, sont «plus méritants», compte tenu de la bataille qu’ils ont menée à Touba, contre la toute puissance de la mouvance présidentielle, avalant toutes sortes de couleuvres, faisant même la prison.

Wade et Cie, qui ont déjà choisi Me Madické Niang comme président de groupe parlementaire, son avertis !

Mbaye THIANDOUM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here