le concessionnaire Daouda Mbow interrogé sous peu par la Justice française sur 300 millions d’euros d’assurances

Share Button

Selon toujours les sources de Actusen.com, c’est à la suite des correspondances échangées entre les différentes juridictions des deux pays (France et Sénégal) que, sous peu, la partie française sera à Dakar pour enquêter sur les maillons manquants de cette chaîne qui coûte au bas mot aux assurances françaises quelques 300 millions d’euros, annuellement.

Selon toujours les sources de Actusen.com, c’est à la suite des correspondances échangées entre les différentes juridictions des deux pays (France et Sénégal) que, sous peu, la partie française sera à Dakar pour enquêter sur les maillons manquants de cette chaîne qui coûte au bas mot aux assurances françaises quelques 300 millions d’euros, annuellement.

Au rythme où vont les choses, les soutiens du célèbre vendeur de voitures risquent de voir tous leurs efforts pour le faire libérer, s’écrouler comme un château de sable.

En effet, Actusen.com a appris de sources généralement bien informées, que la Justice française sera, prochainement, dans nos murs, pour essayer de tirer les vers du nez au célèbre concessionnaire de voitures, en l’occurrence Daouda Mbow.

Selon toujours les sources de Actusen.com, c’est à la suite des correspondances échangées entre les différentes juridictions des deux pays (France et Sénégal) que, sous peu, la partie française sera à Dakar pour enquêter sur les maillons manquants de cette chaîne, qui coûte au bas mot aux assurances françaises, quelque 300 millions d’euros, annuellement.

Dave, comme l’appellent les intimes, placé sous mandat de dépôt par le Doyen des juges dans une affaire de transaction à l’entame, s’est, finalement, retrouvé au cœur d’une rocambolesque histoire de trafic de voitures de luxe volées en Europe.

Les Assurances françaises traquent 300 millions d’euros annuels

Cette affaire, qui a vu la Police française s’intéresser au patron de la NVA, fait suite à la découverte, dans le souterrain de son immeuble, de plusieurs voitures de luxe et motos déclarées volées en Hexagone et figurant dans la base de données du site d’Interpol.

Les policiers de la Brigade de Répression du Banditisme avaient réussi, en début d’année, une brillante opération en démantelant la bande d’individus spécialisés dans le vol des 4X4 Range Rover et leur transfert vers Dakar, via un port de l’Union européenne.

Comment la Juge Corinne Goetzmann du Tribunal de Grande Instance de Bobigny est entrée dans la danse

Certains des individus interpellés en Seine Saint-Denis sont des Franco-Sénégalais qui, après 4 mois de prévention à la célèbre prison de Fleury Merogis, ont été lâchés par un des leurs qui avait été interpellé dans une autre affaire.

Ayant eu, apparemment, assez d’éléments pour faire le lien entre le gang de Seine St-Denis, auteur de plusieurs vols de voitures luxe et celles-là trouvées dans le parking souterrain de Daouda Mbow, les policiers n’ont pas mis beaucoup de temps pour convaincre la Juge Corinne Goetzmann du Tribunal de Grande Instance de Bobigny.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here