Décret de cession de Tigo à Wari : Millicom dit “NON” à Macky

Share Button

L’affaire de la résiliation du rachat de la filiale de Millicom, Tigo, par Wari fait toujours saliver. Le journal, Les Echos, au parfum de tout ce qui se passe dans cette affaire, rappelle que la Multinationale continue de camper sur sa position, tout en précisant n’avoir demandé “aucune approbation” pour le transfert de la licence.

Pour l’heure, la Société de téléphonie mobile maintient sa rupture annoncée d’avec le groupe Wari de Kabirou Mbodji, tout en rappelant son alliance avec un Consortium composé du groupe Teyliom Telecom, NIJ et Sofima dont est actionnaire l’homme d’affaires, Yérim Sow.

Ainsi, «Millicom brûle le décret de Macky Sall», souligne le journal. En effet, un décret signé par le Chef de l’Etat puis contresigné par le Premier ministre avait fait intervenir, au lendemain de l’officialisation de la résiliation par le Groupe Millicom de son contrat, de rachat par le Groupe Wari SA.

«Comme indiqué dans notre communiqué de presse, lundi, nous avons mis fin à une transaction potentielle avec Wari avant l’achèvement», écrivait Viviane Kobeh, Attachée de presse de Millicom dans un communiqué.

«Nous n’avons pas demandé d’approbation pour le transfert de licence et nous travaillons à clarifier cette question avec les autorités», indique la Direction de l’opérateur de téléphonie mobile dans Les Echos.

Alors, question à mille balles : qui a dû  solliciter cette approbation pour ledit transfert? A qui profite-t-elle? Allez savoir…

Avec Actusen.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here