Share Button

Le Sénégal est en train de prendre un virage pornographique, avec notamment les photos à scandale de Mbathio Ndiaye et actuellement, une vidéo qui circule sur WhatsApp et Facebook, mettant en scène deux collégiens d’un célèbre lycée de la place. Chronique d’un dérapage dangereux.

Si les Sénégalais dénoncent avec véhémence la dérive autoritaire de Yahya Jammeh en Gambie, ils n’en font pas autant avec celle pornographique qui est train de monter crescendo au pays de la Téranga.

Le Sénégal est devenu subitement une foire à la pornographie, le bazar du dévergondage médiatisé et crédibilisé. Une pornographie verbale et visuelle. Même un nom d’un joueur zimbabwéen sonnant en wolof comme une insulte est développé et commenté à souhait sur les réseaux sociaux. Et on s’esclaffe et on en prend plaisir. Que pasa ?

Si les belles stars avec leurs plastiques de rêve comme Vivianne Chidid et Queen Biz, dans leurs clips, estiment que leurs lingeries ne sont si indécents que ça.

Il s’y ajoute que l’érotisme développé par ci par là, même parfois sur les panneaux publicitaires dakarois, est en train de faire bouillonner le magma se trouvant chez les voyeurs du dimanche, ou encore les psychopathes tapis dans l’ombre de l’anonymat démoniaque.

Alors, avec cette banalisation de la pornographie verbale et visuelle, il ne faut pas ne pas s’attendre à ce que les viols ne reprennent pas de plus belle. Avec ces germes et ces facteurs aggravant de l’éloge du vice sadique et masochiste à la sénégalaise, la délinquance sexuelle pour atteindre son émergence, voire son paroxysme en 2035… au Sénégal ces prochaines années.

Les photos de Mbathio Ndiaye qui avaient tellement défrayé la chronique semblent avoir été oubliées, d’autant la sœur sénégalaise a retrouvé un semblant de réconfort et de de courage en s’affichant de nouveau sur Whatshapp et Snapchat. Tout était pardonné. Mais, c’est une nouvelle vidéo 100% XXX mettant en scène deux lycéens qui est en train de bouleverser à nouveau le Sénégal.

Même si au Sénégal un tatoueur comme Tyco Tattoo ose sans vergogne se montrer à la télé et assumer qu’il publie les tatouages des femmes sur leurs parties intimes sur Snapchat…pour faire le buzz et le marketing. Presque du cannibalisme financier qu’on n’ose même pas censurer.

Rien ne dérange au pays de la Téranga, sans censure ambiante. Malgré tout, la récente vidéo publiée sur les réseaux sociaux doit certainement mettre sur le qui-vive la police des mœurs.

Le président de la République, Macky Sall avait bien raison de promulguer les lois portant sur les modifications du Code pénal et du Code de procédure de pénal, afin de sanctionner les délinquants du Web par rapport à la publication de données privées à caractère personnel.

Et ça a été le cas avec les photos de Mbathio Ndiaye et la vidéo pornographique qui est en train de circuler sur les réseaux sociaux qu’ont déjà regardé enfants, adultes et certainement, les plus âgés.

Dans cette modification de l’architecture juridique sénégalaise en gestation annoncée par Macky Sall, d’importantes mesures ont été́ prises par rapport aux infractions commises grâce aux NTIC. Ainsi, ceux qui diffusent des données personnelles d’autrui sans autorisation, encourront 7 ans ferme.

En attendant l’effectivité matérielle coercitive de la modification du Code pénal et du Code de procédure de pénal encore en gestation, c’est la  grande débandade. Jusqu’à quand ?

Massène DIOP Leral.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here