Share Button

Sur l’appel du ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye, relatif à un dialogue national avec toute la classe politique, le Parti politique Mcss fulla ak fayda et son Président Abdoulaye Mamadou Guissé, ont un avis. Et selon ce dernier, à 15 mois de la présidentielle, le dialogue sur les règles du jeu universel estune urgence, mais la réorganisation de l’opposition est une exigence de l’heure.
« Les présidentielles de 2019 doivent se jouer et non se négocier. Actuellement elles se négocient dans un rythme de guerre froide et qui nous tire inéluctablement vers une coexistence négociée. Oui, bien sûr ces élections se négocient actuellement et les facteurs, plus que des  indicateurs, sont là et visibles. (…) Macky Sall a défini déjà les règles du jeu électoral et le banc d’essai a été les législatives où le score est totalement commandité. Le nouveau gouvernement du président Sall, est une équipe électorale ; prêt à porter facile pour remporter 2019. Que faire devant une situation sans précédent dans un contexte politique qui appelle à une nécessité de dialogue national ? S’unir ou périr » prône t’il.
« J’ai toujours pensé, poursuit il, qu’il est plus difficile de faire la paix que de faire la guerre. Il est aussi plus facile de se diviser que de s’unir. A 15 mois des présidentielles, le dialogue sur les règles du jeu universel est une urgence mais la réorganisation de l’opposition est une exigence de l’heure » conclut la note.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here