Share Button

Le Maroc a réintégré l'organisation panafricaine lors de son 28ème Sommet qui s'est déroulé en janvier dernier à Addis-Abeba.

Le Maroc a réintégré l’organisation panafricaine lors de son 28ème Sommet qui s’est déroulé en janvier dernier à Addis-Abeba.

Le drapeau du Maroc a été hissé, lundi, au siège de l’Union africaine (UA), à Addis-Abeba deux mois après la réintégration du Maroc au sein de l’organisation continentale.

ua
Le drapeau national a été hissé lors d’une cérémonie

Le drapeau national a été hissé lors d’une cérémonie en présence de l’Ambassadeur du Maroc en Ethiopie, du président élu de la commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, de la présidente sortante de la commission de l’Union africaine, Mme Dlamini Zuma, ainsi que de plusieurs ambassadeurs accrédités à Addis-Abeba.

Maroc
Au moins 39 des 54 chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’UA s’étaient prononcés en faveur du retour du royaume chérifien au sein de l’organisation.

Au moins 39 des 54 chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’UA s’étaient prononcés en faveur du retour du royaume chérifien au sein de l’organisation.

Mme Zuma s’est dite « heureuse » de voir le drapeau du Maroc flotter au siège de l’Union africaine pour « accueillir le Maroc à l’occasion de son retour à sa famille institutionnelle ».

Le Maroc a réintégré l’organisation panafricaine lors de son 28ème Sommet qui s’est déroulé en janvier dernier à Addis-Abeba.

ua
En 1984, Rabat avait quitté l’ex-Organisation de l’unité africaine (OUA) – devenue Union africaine au début des années 2000

En 1984, Rabat avait quitté l’ex-Organisation de l’unité africaine (OUA) – devenue Union africaine au début des années 2000 – pour marquer son désaccord sur le dossier du Sahara occidental.

L’ex-OUA avait alors admis en son sein la République arabe sahraouie démocratique proclamée par le Front Polisario au Sahara occidental, un territoire que Rabat considère comme étant une partie du sien.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   AVEC BBC.COM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here