Edito : 30 vies sacrifiés par irresponsabilité, Macky médecin après la mort

0
Share Button

« Médecin après la mort ». C’est l’image qu’a donné le Président Macky Sall, suite aux flammes qui ont emporté une trentaine de vies à l’occasion du « Daaka » de Médina Gounasse. Il a fait dégager 10 millions pour la prise en charge médicale des victimes de brûlures. Pourtant, si cette somme avait été décaissée avant l’évènement, les Sapeurs-pompiers ne manqueraient pas d’eau, les pèlerins n’auraient pas soif ; surtout que le maire de la localité et Président du Comité d’organisation, Seydou Bâ, avait tiré la sonnette d’alarme : « le Daaka a soif, ainsi que toute la cité de Médina Gounass ». Les rares installations sont vétustes. La cité fait 100 000 habitants. Elle est courue par des milliers de pèlerins chaque année. Si Macky Sall, qui se vante d’avoir doté les foyers religieux du pays de « maisons des hôtes », avait pris les dispositions devant ce fléau récurrent à Médina Gounass, il n’aurait pas eu besoin de décréter un deuil national de 3 jours. Probablement qu’après ce « sacrifice », il pensera désormais à s’atteler à la sécurité des personnes et de leurs biens, partout où se trouvent les Sénégalais. C’est pour cette raison qu’il perçoit le « petit salaire de 5 millions », se déplace à l’intérieur du pays en hélico et dans l’avion de commandement à l’Extérieur.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here