Share Button

Cheikh Yérim comme pour faire oublier « sa queue », pour reprendre le terme du « P’tit railleur » d’Ibou Fall dans les kiosques ce mois, a fait tout un tollé au sujet de la petite faute de Macky dans sa réponse à la « merde » de Trump. Elhadj Kassé, qui doit avoir vraiment du temps pour les petits détails, dans un Sénégal où tout fait mal, a jugé nécessaire de s’excuser auprès de son patron Macky et de l’Etat ; soutenant être l’auteur du « crime » souligné par Cheikh Yérim dans son blog. Mais s’il était conséquent avec lui-même, Kassé devait passer le reste du mandat de son patron à présenter des excuses ; tant il y a eu des bourdes, de vraies fautes et manquements sous le régime de Macky. Pour commencer il devrait présenter ses excuses aux employés de l’Agence de presse sénégalaise, si éprouvés qu’ils ruent maintenant dans les brancards. Il devrait aussi s’excuser de l’indifférence de l’Etat face à la disparition de l’Hebdomadaire Nouvel Horizon, qui était devenu un des symboles du paysage médiatique sénégalais. Il devrait s’excuser de la responsabilité de Macky dans toutes « les misères de la presse », comme il avait signé le titre d’une de ses publications. C’est donc dire que Cheikh Yérim, qui a maintenant plié sa queue pour fermer sa « braquette », et Elhadj Kassé, qui ne se saoule plus que le soir après avoir quitté le « Macky », n’ont soulevé qu’un faux-débat pour divertir les Sénégalais. Car Macky était attendu pour répondre au raciste Trump en Wolof, Pulaar, Serère ou Djola. C’est ce que font le guide Nord-coréen, l’Inde, la Malaisie, l’Egypte, etc. ; obligeant le fameux et déréglé président américain à se faire traduire leurs réactions à ses bêtises. C’est ahurissant et faible qu’une simple faute de conjugaison dans la langue du Colon amène à ameuter la République jusqu’à poussé sa voix à mentir et s’excuser !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here