ELECTIONS LEGISLATIVES- Me Wade et son fils Karim en renfort

Share Button
Depuis Paris où il séjourne, Me Abdoulaye Wade prépare minutieusement les prochaines élections législatives. Le Pape du Sopi, comme tout citoyen, s’est déplacé, ce jeudi, à Paris, pour l’inscription sur les listes électorales et n’exclut pas d’être tête de liste de la liste unique de l’opposition, s’il est choisi par ses pairs.

Me Abdoulaye Wade et son fils Karim Wade prennent au sérieux les prochaines élections législatives. Et ces derniers, sont en train de faire des mains et des pieds pour bâtir une coalition forte contre celle de Benno Book Yaakaar. Hier, l’ancien Président du Sénégal a sacrifié, à Paris, à l’inscription sur les listes électorales, en compagnie de sa femme et de sa fille. Ce, en prélude des élections législatives du 30 juillet et de la Présidentielle de 2019. Au sortir du Consulat, l’ancien président du Sénégal s’est félicité du déroulement des opérations et des innovations apportées dans le processus d’inscription, comme la prise des empreintes digitales ou encore le matériel neuf. Il est aussi revenu sur son retour au bercail et sur les élections législatives prochaines.  « Je suis particulièrement surpris par le rush qu’il y a de nos compatriotes. Je n’ai jamais vu un tel engouement populaire. C’est une prise de conscience et parmi ceux que je vois-là, il y a beaucoup de jeunes. On a l’impression que les gens se réveillent pour voter et ça, c’est très bien », a-t-il déclaré à sa sortie des bureaux de la Commission d’inscription. Et d’ajouter en ces termes, avec l’ironie qu’on lui connait : «je pense que je n’ai pas vu ça pendant les 12 ans que j’étais Président. Il y a une prise de conscience ».  « C’est moi qui ai initié ce système qui est un bon système. Mais la prise d’empreinte a été améliorée », a reconnu Me Wade.

Wade et Karim à Dakar avant les législatives

L’ancienne famille présidentielle compte s’impliquer à 100% dans les  prochaines élections législatives. Le Père a annoncé le retour de son fils dans la capitale sénégalaise. « Karim Wade sera à Dakar, avant les élections Législatives », lâche me Wade. En effet, interpellé par une «meute» de journalistes sur l’état de santé de son fils en «exil forcé» au Qatar, depuis sa libération de prison après plus de 2 ans détention, l’ancien Président de la République du Sénégal déclare : «Karim se porte à merveille. Je l’ai quitté il y a 48 heures. Il va venir avant les Législatives », a confié Me Abdoulaye Wade, non sans confier, dans la foulée, que lui-même, foulera le sol sénégalais. « Je vais renter, avant l’ouverture de la campagne électorale pour soutenir les militants, parce que je suis encore le Secrétaire général (Sg) du Parti démocratique sénégalais (Pds) », a-t-il annoncé. Quid du choix qui serait porté sur lui pour diriger la liste de la Coalition “Mankoo Wattu Senegaal”?  Abdoulaye Wade fait dans le clair-obscur et de façon très nuancée, avance. «A mon âge, je ne peux pas me présenter comme candidat de la rue. Peut-être à la Présidentielle. Mais il n’y a aucune disposition qui m’empêche d’être sur une liste et d’être tête de liste. Pour l’instant, j’ai écarté cette hypothèse », a-t-il fait savoir. « J’ai dit à mes militants que je dois m’écarter de ce genre d’activités. Mais rien ne me l’empêche. Si la loi me le permet, pourquoi je le refuserais. Si ma présence peut aider moralement et ramener les gens qui sont mes militants, pourquoi pas ?», a-t-il confirmé les rumeurs sur les discussions au sein de la Coalition de l’opposition. « C’est une question qui est discutée à l’intérieur du Parti et dans la Coalition Wattu Senegaal. Pour l’instant, je n’ai pris aucune décision dans ce sens », a conclu l’ancien maître de la rue.

Revenant sur le processus électoral dans la Diaspora, le pape du Sopi dénonce certains manquements. « Malheureusement, on ne peut pas s’inscrire dans les Consulats. Je suis à peu près sûr qu’il y 100 mille, 150 voire 200 mille Sénégalais en France, mais seuls 80 000 s’inscrivent sur les listes électorales », a-t-il estimé, avant de faire cet appel pressant aux concitoyens de la diaspora.                                                                                                                                                                                                                     Avec Rewmi.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here