Share Button

 

Elhadji Doudou Fall est un bon produit de l’ école d’ Elhadji Abdoulaye Sow .
Il est né et à grandi à Gaé jusqu’ à l’ âge de 20 ans . Très doué , à 13 ans déjà , il maîtrisait le Coran .
Avide de partager son savoir , ses connaissances et son savoir faire , il s’ installa à Dagana au Daara de son oncle Elhadji Abdoulaye Sow .
Le Saint Homme qui revenait de Khombole était très populaire. Il s’ était déjà établi à Dagana depuis l’ année 1920 et était décrit comme un enseignant émérite qui a formé de grandes valeurs de l’ Islam .
Elhadji Doudou Fall avait de bons rapports avec la famille de son oncle . Il étudiait , traduisait le Coran , la langue arabe et les hadiths du Prophète avec les autres taalibés du daara .
Il portait dans son coeur le Prophète Mouhamad ( p s l ) , lui dédiait des poêmes et pleurait à chaudes larmes lors des hommages qui lui étaient rendus .
Son oncle appréciera ses qualités , sa formation et lui donnera la main de sa fille Sokhna Amy Sow .
Très tôt , il fonda une maison dans un quartier paisible de sa ville et y installa , à son tour , un daara .
Dans sa localité , il était connu comme un homme disponible , ouvert et courtois .
A l’ image de son guide , Elhadji Doudou Fall était élégant . Il a toujours gardé sa personnalité en s’ habillant correctement , en limitant ses paroles .
Avec modestie et respect , il entretenait d’ excellents rapports avec ses voisins .
Ouvert , ses prières pour la Umma , la paix, la stabilité et la prospérité du pays étaient appréciées de tous .
Tidiane convaincu , il a toujours conseillé aux taalibés de revisiter les oeuvres d’ Elhadji Malick Sy et de son muqaddam Elhadji Abdoulaye Sow .
Très lié à la famille de Tivaoune ,Elhadji Doudou Fall ne manquait jamais le Mawlid . Il était connu comme le pèlerin qui , chaque année , passait l’ évènement dans la Zavia d’ Elhadji Malick Sy , adossé à un pilier de l’ édifice .
Il était miraculeux . Beaucoup de miracles ont , en effet , accompagné sa vie . Il avait atteint , en un moment donné , quelques degrés de félicité divine .
Nous gardons en souvenir un incendie d’ une rare violence qui s’ était déclaré chez un de ses voisins . Malgrè l ‘ intervention rapide des secouristes , les flammes avaient tout emporté sur leur passage .
Aux proches parents et voisins de bonne volonté qui , compte tenu de la proximité rapprochée et de l’ orientation du vent , sont accourus pour défoncer les portes et évacuer les bagages , il dira avec une tranquilité d’ esprit étonnante que sa maison ne brûlera pas .
Elhadji Doudou Fall a manifesté plusieurs dons . Le deuxième exemple que nous vous livrons est celui d’ un cadre Daganois qui a failli perdre sa vie dans un accident de voiture . Il dira, juste après le choc , que pour être passé prendre sa bénédiction avant le voyage , le miraculé vivra encore longtemps .
Et enfin, un troisième exemple est d’ avoir lors d’ un Gamou, mystiquement bloqué , à quelques kilomètres de Dagana, le convoi des pèlerins Sénégalais .
D’ habitude, les pèlerins Sénégalais et Mauritaniens se donnaient rendez-vous à Richard Toll et formaient un même convoi pour entrer à Dagana .
Les autorités administratives et religieuses les recevaient en même temps .Cette année là , éprouvés par un petit retard des Mauritaniens, les Sénégalais prirent la route mais furent stoppés à quelques kilomètres de la ville par une panne similaire aux cars de leur convoi . Attendre l’ autre convoi devenait alors une nécessité impérieuse .
Et, une demi heure après , la mise en retard étant constatée, les convois se suivirent jusqu’ à Dagana .
Neveu , beau fils et grand muqaddam du Vénéré Elhadji Aboulaye Sow , Elhadji Doudou Fall portait toute l’ assistance matérielle, spirituelle nécessaire à son endroit .
Il s’ est éteint le 6 Mai 2013 à Dagana . Que cette terre bénie de Dagana lui soit légère

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here