Share Button

Serigne Fallou Mbacké Assirou, plus connu sous le pseudonyme Fadel Mbacké, ce petit-fils de Serigne Modou Moustapha Mbacké premier Calif de Serigne Touba est l’un des plus jeunes entrepreneurs du monde médiatique au Sénégal. Le Marabout ambitieux qui a préféré quitter la ville sainte de Touba à la conquête de l’indépendance. Dakarpivee.com est allé à sa rencontre à Touba Darou Khoudoss à l’occasion du Grand Magal de Kazu Rajab commémorant la naissance de son homonyme Serigne Fallou Mbacké.

Entretien…

Présentez-vous aux lecteurs de Dakarprivee.com?

Je m’appelle Serigne Fallou Mbacké, je suis un petit-fils de Serigne Modou Moustapha Premier Calif de Serigne Touba. Je suis  également le fondateur d’Assirou Global Media qui édite un site internet assirou.net, un magazine mensuel d’information et la radio assirou qui diffuse sur internet et bientôt sur la fréquence de 101.4. La radio émettra à partir de touba.

Etant un petit-fils de Serigne Modou Moustapha Mbacké, pourquoi vous avez choisi de vous lancer dans un métier de journalisme, alors que pouvez faire comme les jeunes marabouts, rester chez soit et prendre les « Adiya » des talibés?

Pour répondre à votre question pertinente, c’est pour deux choses : À savoir ! Dieu à dit dans le coran, travailler comme si vous ne deviez pas mourir et prier comme si vous deviez mourir maintenant.

Je peux faire comme d’autres marabouts, rester chez moi et attendre les « adiya »,  mais ce n’est pas mon choix.  Mes ambitions sont de travailler dure et essayer de contribuer à l’émergence de notre cher pays le Sénégal. Raison pour laquelle j’ai lancé mon groupe de presse et de communication. Sachiez qu’au passage que je ne suis pas journaliste, mais tout simplement un promoteur.

Comme vous êtes à la tête d’un groupe de presse, qui gère un site internet d’actualité, un magazine mensuel et une radio fm en perspective, d’où vient votre argent Mr Mbacké pour financer autant de projets ?

Nous sommes dans plusieurs activités assez rapporteuses comme l’agriculture et l’élevage, ça nous permet de financer certains de nos projets. Nous avons aussi des actionnaires dans notre groupe.

Parlons d’actionnaire puisque vous en parlez, il paraît que vous êtes le protégé de Cheikh Alassane Sène qui est actuellement en prison pour apologie au terrorisme. Est-ce lui qui financerait une partie de vos projets ?

Non pas du tout, Cheikh Alassane Sène n’avait aucune action dans notre société, c’était tout simplement un ami à moi et je l’assume.

D’ailleurs à propos de son arrestation, c’est une affaire de justice et je pense que la justice est indépendante.

S’il ne finançait pas vos projets pourquoi vous avez partagé un bureau sis au Sacré-Cœur  3 ensemble pendant des années ?

Partager les mêmes locaux ne signifie pas qu’il finançait mes projets et ce bureau dont vous parlez, je l’ai quitté en 2012 et j’avais déménagé à Ngor pour des locaux plus spacieux. Mais nous n’avons aucun problème lui et moi, c’était tout simplement un changement de locaux.

Pourquoi choisir de vous installer à Dakar alors que vous venez de Touba la deuxième plus grande ville du Sénégal ?

Dakar, c’est la capitale du Sénégal, toutes les grandes sociétés sont implantées dans cette ville et cela nous facilite les choses. Mais nous avons un service commercial à Touba et la nouvelle radio assirou qui sera bientôt installée à Touba. Je suis reconnaissant de ce que la ville Sainte de Touba à fait pour moi et je sais qu’en âme et conscience que je dois investir dans ma ville d’origine qui est Touba et enfin aider les jeunes sans emploi.

Mais Mr Mbacké, à Touba vous vous êtes fait une réputation, en effet selon la presse locale, vous êtes Fadel Mbacké l’intouchable, celui qui tacle les chefs religieux à travers assirou, quel est votre problème avec les chefs religieux à Touba ?

C’est faux !

J’ai une réputation normale à Touba, je respecte les gens eux aussi me respectent. J’ai de bonnes relations avec tous les chefs religieux de Touba, parce que ce sont mes parents et frères. Il y a des gens mal intentionnés qui essayent de ternir mon image envers les dignitaires de Touba, mais ça ne passera jamais.

Donc si je comprends bien vous vous êtes fait une réputation normale mais vous avez aussi des détracteurs au niveau de Touba?

Bien sûr tout homme qui est dans la bonne voie aura forcément des détracteurs.

C’est normal !

Mr Mbacké parlons maintenant de l’actualité, quelle vision avez-vous de la presse en ligne ?

Je pense que la presse en ligne est sur la bonne voie, seulement, il faut améliorer les conditions de travail et il faut être responsable. Il y a des sites très respectueux, mais aussi d’autres qui salissent l’image de notre pays. J’ai remarqué beaucoup de sites qui publient des contenus presque pornographiques cela n’est nullement dans le respect de l’éthique et de la déontologie de la presse. Il faut que l’état prenne ses responsabilités pour ces sites internet qui ternissent l’image de notre pays à travers le monde.

Avez-vous des solutions à proposer pour améliorer la presse en ligne ?

Oui bien sûr ! Il faut modérer le contenu et les commentaires.

Pensez-vous que le copier-coller entre les sites internet est une chose normale ?

Oui, c’est normal, mais il faut mentionner la source, mais également faire ses propres articles, c’est plus original que de copier les autres.

Comment pouvez-vous conseiller les sites internet à faire leur propres articles alors que vous êtes au cœur d’un scandale de téléchargement illégal des ouvrages de Colonel Ndaw comment expliquez-vous cela?

Ecoutez ! c’est une affaire de justice, je préfère ne pas me prononcer la dessus, je laisse les juges faire leur travail.

Avez-vous de bons avocats pour vous défendre Mr Mbacké?

Oui bien sûr !419832_335588366494164_90335505_n

 Avant de clôturer cet entretien, j’aimerais connaître votre avis sur le site dakarprivee.com ? 

Je vous félicite vraiment. J’ai consulté votre site, il fait partie de mes sites préférés. Je vous encourage vraiment, car ma première interview en 2015, je l’ai fait avec dakarprivee.com.

Votre dernier mot Mr Mbacké?

Je prie pour que les cœurs soient unis au moment du Kazu Rajab, pour un Sénégal émergent et prospère. Je profite de l’occasion pour encourager le Président Macky Sall pour son initiative de l’autoroute « Ila Touba » qui va bientôt démarrer. Seulement, il faut arrêter de critiquer les bonnes initiatives du chef de l’état, il faut être honnête dans la vie, s’il fait une bonne chose, il faut l’encourager et si ce n’est pas le cas, les gens peuvent se permettre de critiquer. Je ne suis pas politicien, mais un citoyen sénégalais qui donne son dit tout simplement ce qu’il pense.

Merci Mr Mbacké

Merci à vous !