Share Button

 

C’est solennellement que Malick Gakou est venu annoncer ce jeudi, au Khalife Général des Mourides, sa ferme  l’intention de présenter sa candidature à la prochaine Présidentielle de 2019.
À la tête d’une délégation, le leader du Grand Parti s’est entretenu avec le Saint homme, lui déclinant ses ambitions avant de solliciter des prières.  » Vous savez bien que je suis candidat à la prochaine élection présidentielle au Sénégal. En tant que talibé, mon devoir absolu c’est de venir recueillir des prières et je remercie mon guide, le Khalife Général des Mourides qui m’a accueilli dans des conditions les plus appropriées et qui a formulé des prières. Je pense qu’avec ses prières, armé de la foi en Serigne Touba, je peux maintenant aller en direction du pays expliquer aux Sénégalais les ambitions que je porte  à travers la matérialisation du Programme Alternatif Suxali Sénégal ( Pass).  En plus, en tant que talibé Mouride, mes parents sont enterrés à Touba tout comme la grand mère qui m’a élevé. Je me suis incliné devant leurs tombes  » aura-t-il notamment dit à la presse.
Malick Gakou ajoutera avoir clairement précisé au Patriarche de Darou Minane que son ambition était de gagner  la présidentielle et de changer le Sénégal.

Interpellé sur la crise scolaire, Malick Gakou affichera un scepticisme quant à la capacité du Président Macky Sall et de son Gouvernement à respecter leurs engagements malgré la signature d’un protocole d’accord.  » Chaque fois que le Sénégal est menacé, le Grand Parti est au premier rang. Nous saluons le dénouement heureux de cette crise. Cependant, nous engageons la responsabilité du Gouvernement  de respecter les accords. Ce n’est pas la première fois que des bonnes volontés, que le peuple Sénégalais se lève pour s’impliquer à côté des syndicats afin que l’école puisse trouver des gages  de sérénité. Malheureusement, le gouvernement ne respecte jamais ses engagements.  » Au cas où le Gouvernement manquerait à ses obligations, Malick Gakou promet de ne guère rester les bras croisés.  » Nous serons des sentinelles, comme toujours, pour défendre le peuple Sénégalais et dans ce cas de figure, nous pensons que la sauvegarde de l’école Sénégalaise passe par le respect des accords signés avec des enseignants.  »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here