Share Button

Le 28 février 2018, le directeur général de Wari a édité une liste de 17 « employés concernés par la restructuration », en clair licenciés pour motif économique. Un collectif s’est constitué, qui a contacté l’Inspection générale du travail qui, suite à l’échec de la séance de conciliation tenue le 13 avril 2018, a adressé, dans le courrier ci-annexé daté du 23 avril, une sévère mise en demeure à Kabirou Mbodjie, le directeur général du groupe Wari. Non sans le convoquer pour le 7 mai prochain… La lettre, que Yerimpost publie in extenso, se passe de commentaires…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here