Share Button

Beaucoup auraient, sûrement, parié toute leur fortune pour dire que le rêve le plus gros du maire de la capitale sénégalaise en direction des prochaines élections législatives est d’être, à Dakar, la tête de liste départementale de la Coalition «Mankoo Wattu Seneegal». Eh bien, ce serait une erreur grotesque, et pour cause.

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, Khalifa Sall, qui croupit au fond d’une cellule de la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss, aspire à diriger la tête de liste nationale de la grande Coalition de l’opposition.

D’ailleurs, de sources généralement bien informées, Actusen.com a appris que c’est pour voir ce rêve se transformer en réalité que le maire de la Médina, Bamba Fall, a pris un vol et déchiré les entrailles du Ciel, afin d’aller rencontrer le Secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais, Me Abdoulaye Wade.

«S’il consistait, seulement, à faire de lui (Ndlr : Khalifa Sall) la tête de liste départementale à Dakar, il n’y aurait aucun souci. Tous sont d’avis que c’est lui qui doit présider aux destinées de ladite liste.

Mais le problème se trouve dans la volonté du maire de Dakar d’être tête de liste nationale», glisse à Actusen.com un membre de la Coalition «Mankoo Wattu Seneegal», sous le couvert de l’anonymat.

Toujours selon les sources de Actusen.com, avant de rallier Versailles, l’édile de la Médina, qui a récemment bénéficié d’une liberté provisoire, avait déjà rencontré plusieurs leaders de la Coalition «Mankoo Wattu Seneegal». Pour essayer de les convaincre de faire de Khalifa Sall la tête de liste nationale de l’opposition la plus significative.

Et vous savez quoi ? Beaucoup n’ont pas, à ce jour, opposé une fin de non-recevoir à la proposition de Khalifa Sall. Ceux qui n’ont pas encore béni l’offre du maire de Dakar, se sont, juste, contentés de dire qu’ils vont l’étudier, a appris Actusen.com d’une autre source tapie dans la Coalition.

Cette attitude hésitante face à la proposition de Khalifa Sall est-elle révélatrice d’une opposition qui doute de sa capacité à transformer le plomb en or?

Osons le dire : derrière cette posture hésitante de «Mankoo Wattu Seneegal», semble se cacher une dure réalité : une opposition qui doute de son identité et qui étale ses insuffisances à trouver un homme capable de mobiliser les foules autour d’elle, au cas où l’ancien Président Abdoulaye Wade ne devait pas diriger la liste nationale dans la perspective des Législatives du 30 juillet prochain.

«Certains d’entre nous (Ndlr : la Coalition «Mankoo Wattu Seneegal») sont d’avis que s’ils faisaient du maire de Dakar leur tête de liste pour le scrutin du 30 juillet prochain, ils grilleraient leurs chances de se positionner en chef de l’opposition, face à Macky Sall. Et le maire de Dakar les rendrait tous caduques, en 2019, à la Présidentielle», commente la même source.

Dans tous les cas, on ne peut pas ne pas se poser la question de savoir comment le Parti démocratique sénégalais de Me Wade, le Rewmi de Idrissa Seck qui traînent une réputation en termes de représentativité sur l’échiquier national, pourront-ils accepter de se ranger derrière Khalifa Sall.

Autre question légitime : comment le Bokk Guis-Guis de l’ancien Président du Sénat, Papa Diop et le Grand Parti de Malick Gackou gagneraient à accepter une telle proposition de l’édile de Dakar?

Avant Wade à Versailles, Papa Diop, Idy, Gackou…déjà rencontrés par Khalifa Sall, via un émissaire

Si elle acceptait de faire de Khalifa Sall sa tête de liste nationale, l’opposition chercherait-elle à imposer la négociation au Président Macky Sall dans l’affaire de la Caisse d’avance de la Mairie de Dakar pour laquelle l’édile de la capitale sénégalaise est en prison? Difficile de répondre à cette question.

Ce dont Actusen est, cependant, certain c’est que Khalifa Sall, via son émissaire Bamba Fall, a déjà rencontré Malick Gackou, Papa Diop, Idrissa Seck, pour leur faire part de son dur désir d’être tête de liste nationale de leur Coalition.

Même si, à ce stade des négociations, Actusen.com ne peut pas être formel sur les réponses définitives que ces membres de “Mankoo Wattu Seneegal” ont servies au responsable du Parti socialiste en rébellion contre son Secrétaire général national, Ousmane Tanor Dieng.                                                                                                                                          Avec Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here