Share Button

Les agents de l’office du baccalauréat arrêtés à la suite de la fraude aux examens du baccalauréat 2017 hument l’air de la liberté selon Libération. L’enquête a révélé que ces derniers ne sont ni les auteurs et encore moins les complices des fuites constatées en marge de cet examen.

Tous les agents de l’office du Bac qui ont été impliqués dans cette affaire ont ainsi bénéficié de non-lieu. La vérité a donc jailli. C’était alors archi-faux de dire que les fuites seraient organisées là où les épreuves sont gardées.

Senegal7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here