Share Button

Vers 5h58 (heure locale) ce matin, la Corée du Nord a tiré un missile en direction de l’île d’Hokkaido, au Japon. Quelques instants après, le système d’alerte du pays s’est déclenché, envoyant un SMS sur les smartphones de millions de Japonais.

« Un missile a été tiré depuis la Corée du Nord. Merci d’évacuer vers un bâtiment solide ou une cave », selon un utilisateur de Twitter basé au Japon, voilà le message avec lequel plusieurs millions de Japonais se sont réveillés, en regardant l’écran de leur téléphone ce matin.

VOIR AUSSI : Face aux menaces nord-coréennes, le Japon distribue un guide de survie aux attaques nucléaires

Un peu plus tard, ce même utilisateur a posté un deuxième message envoyé par le gouvernement japonais : « Un missile nord-coréen a survolé cette zone. Si vous trouvez quelque chose de suspicieux, merci de ne pas le toucher ».

Alarm from the JP Gov again. « A North Korean missile passed over this area. If you find suspicious things, please never touch them. »

Le lancement du missile nord-coréen ayant eu lieu très tôt dans la matinée, bien avant le réveil de certains ou au moment où les Japonais se préparaient pour aller au travail ou à l’école, le message a mis un peu de temps à se propager sur les réseaux. Mais quelques temps après, le terme « missile », écrit en japonais « katana » (ミサイル), a commencé à se hisser dans les Top Tweet monde de Twitter.

Le système d’alerte, nommé « J-Alert », a été lancé au Japon en février 2007. Chargé de prévenir la population par SMS en cas de danger, il avait déjà été utilisé en 2011 pour le séisme Tohoku, qui a donné lieu à un puissant tsunami et à la catastrophe nucléaire de Fukushima.

Un tir inquiétant, mais pas une première

Avec les escalades verbales entre le président des États-Unis et le leader nord-coréen Kim Jong-un des dernières semaines, beaucoup craignent que ce nouveau tir pousse les États-Unis et le Japon à répliquer. Ces dernières décennies, la Corée du Nord avait coutume d’envoyer des missiles dans la mer du Japon, au large de la côté ouest, mais ces provocations n’incluent généralement pas de vol de missile au-dessus du pays.

Le tir de ce matin n’est pourtant pas une première dans le passif entre les deux pays. En 1998 et en 2009, la Corée du Nord avait déjà propulsé des missiles au-dessus du Japon, ils avaient tous fini leur course dans l’océan Pacifique au large des côtes est du pays. Le projectile lancé mardi 29 août a connu un sort similaire en se brisant en trois morceaux au large de l’île d’Hokkaido.

– Adapté par Chloé Rochereuil. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here