Share Button

Sous le régime de feu Senghor, après l’époque coloniale, le « Grand Serigne de Dakar » était une autorité coutumière qui faisait l’unanimité au sein de la communauté léboue. Mais ce titre perdit son lustre à partir de 1987, du fait du Président Abdou Diouf qui devant la bataille pour ce titre entre les regrettés Ibrahima Diop Momar Marème et Bassirou Diagne reconnaîtra ce dernier. C’était le début d’une fissure qu’élargira à son tour le tombeur de Diouf : Me Wade « réhabilitera » Ibrahima Diop en 2002. Depuis c’est la rude bataille entre Diagne et Diop, que perpétue leurs héritiers : Pape Ibrahima Diagne et Abdoulaye Makhtar Diop, qui réclament tous deux le titre. Pour les départager, le dernier nommé exige l’arbitrage du successeur de Me Wade. Ce qui atteste que ce ne sont plus les « Lébous » qui confèrent ce titre, mais c’est le chef de l’Etat qui le valide, maintenant, pour offrir à celui qu’il a confirmé les pouvoirs financier, logistique et protocolaire. Une République n’est pas compatible avec une autre libre dans ses flancs. Donc les jours de « Grand Serigne de Dakar » sont désormais comptés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here