Share Button

– Le Groupe Wari que dirige le jeune entrepreneur sénégalais Kabirou MBODJE passe à la vitesse supérieure. Le financement du rachat de l’opérateur Tigo, filiale de Millicom est disponible et en prime une clôture de la transaction immédiate devant intervenir au plus tard le 02 novembre 2017. En dépit des agissements obscurs et manipulations tous azimuts pour saborder la transaction, l’état ne fléchit pas et maintient sa décision de consacrer la cession de Tigo à Wari.

Confidentiel Afrique qui suit de très près l’affaire dite » rachat de Tigo au Groupe Wari » revient sur les derniers détails de cette transaction. Nous l’annoncions en exclusivité dans nos précédentes éditions. Il y a beaucoup de manipulations et de pressions dans ce dossier Tigo aux odeurs nauséabondes de la part des concurrents du Groupe Wari qui cherchent à torpiller le bel élan et dynamisme du jeune champion entrepreneur sénégalais Kabirou MBODJE, engagé dans la reprise de l’opérateur Tigo. Bien avant l’engouffrement du consortium amené par NIJI, Free, Axian via Sofima, véhicule d’investissement, qui carburent sans répit pour écarter le Groupe Wari.

En possession d’un document exclusif, daté du 18 octobre 2017, objet : Accord de partage d’achat, Wari SA en tant qu’acheteur et Wari Luxembourg SA en qualité de acheteur – Garant, a tenu à notifier au Groupe Millicom International Cellular S.A en tant que vendeur Garant via MIC Africa BV en tant que vendeur- la disponibilité du financement du rachat de l’opérateur de téléphonie Tigo conformément aux termes du cahier de charges du gentlemen Agreement qui lie les deux parties.

On peut lire dans ce document ceci : nous invitons les autorités de Millicom à prendre toutes leurs dispositions pour procéder au paiement du montant du financement requis en conformité avec les clauses de l’accord et pouvoir clôturer rapidement la transaction de cession de Tigo à Wari. Mais en vérité, la bonne foi du Groupe Wari dans la mise à disposition des ressources financières pour racheter Tigo n’a jamais fait défaut compte tenu des garanties techniques et financières données.

La rédaction avec Dakarmidi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here