IBRAHIMA DIALLO, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA DAF : « 70% des cartes biométriques ont été retirées »

Share Button

Toutes les cartes produites seront distribuées. C’est du moins l’assurance d’Ibrahima Diallo, Directeur général de la Direction de l’automatisation du fichier. Il informe que 70% des cartes confectionnées ont été déjà retirées et ses services travaillent à distribuer le reste.

IBRAHIMA DIALLO, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA DAF : « 70% des cartes biométriques ont été retirées »Beaucoup de citoyens dénoncent la lenteur notée dans la distribution des cartes biométriques à quelques semaines des élections législatives. Des gens passent des heures interminables dans les commissions de retrait sans récupérer leurs cartes biométriques. Certains accusent même le pouvoir en place de favoriser ses militants au détriment des autres citoyens. Pourtant, la Direction de l’automatisation du fichier (DAF) travaille pour remettre toutes les cartes qui ont été produites à leurs propriétaires.

« Nous étions partis sur 550 commissions pour les besoins de la distribution. Ces commissions ont été multipliées. Pendant la période d’enrôlement, il nous est arrivé devant les difficultés qui étaient posées par les Sénégalais d’aller même dans un système de double-flux. Tout cela pour enrôler le plus grand nombre de citoyens. Donc, il n’y a pas de raison qu’on enrôle beaucoup de citoyens et qu’on ne se donne pas les moyens de leur donner leurs cartes. Sinon, il n’y a pas intérêt à augmenter le nombre de citoyens enrôlés », a expliqué Ibrahima Diallo.Le Directeur général de la DAF révèle que « par rapport au nombre d’inscrits, 70 % des cartes produites ont été retirées ». « Je vous le dis parce que nous avons des statistiques au quotidien et par rapport aux inscrits dans chaque région, nous gérons le nombre de cartes qui sont remises au niveau des autorités administratives pour la distribution. »

« Aujourd’hui, il n’y a pas de souci à se faire par rapport aux retraits des cartes »

A l’en croire, ils s’attendaient à enrôler 4 millions de Sénégalais. L’engouement les a amenés à enrôler un peu plus de 6,2 millions. « Mais, à ce jour, nous avons pu produire 5 250 000 cartes dont l’essentiel est déjà à la disposition des autorités administratives sous la responsabilité desquelles les commissions de distribution travaillent avec la supervision de la CENA », souligne M. Diallo.

Actuellement, 500 000 autres cartes sont en train d’être produites. « C’est dans nos différents ateliers et nous comptons au plus tard une semaine avant les élections pour terminer totalement la production. Nous privilégions les régions les plus éloignées pour nous offrir la possibilité, si des cartes sont produites à la dernière minute, d’avoir moins de distance à faire pour les tenir à disposition », indique-t-il.

A ceux qui se doutent de la fiabilité du nouveau fichier, Ibrahima Diallo rassure qu’il n’est pas fictif mais réel avec des gens qui se sont déplacés volontairement pour se faire enrôler. « Aujourd’hui, il n’y a pas de souci à se faire par rapport aux cartes. Le ministre a donné des instructions au niveau des autorités administratives. Et la DGE a dégagé les moyens pour qu’il soit créé autant de commissions que nécessaire pour la distribution. Le ministre de l’Intérieur s’engage de tout faire pour que les citoyens reçoivent leurs cartes le plus massivement et qu’ils puis- sent aller voter », explique-t-il non sans demander aux citoyens d’aller récupérer leurs cartes dans les commissions de distribution.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here