Share Button

 

Idrissa Seck n’a pas usé de la langue de bois dans sa réaction suite à la mort de l’étudiant Fallou Sène. Dans un point de presse animé au Cyber Campus de Thiès, le président du Parti Rewmi a indexé le président Macky Sall comme le principal responsable de ce qui s’est passé à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis.

Selon Idrissa Seck, au statut de « incompétent », de « violeur de la constitution », celui de « sous préfet de la France » et il a cité l’exemple de Tigo qui à son avis aurait été retiré des mains de Wari pour un privé Français, le chef de l’Etat vient d’ajouter celui « d’assassin de nos enfants ». Pour le président du Parti Rewmi, le meurtre du jeune étudiant Mouhamadou Fallou Sène l’a suffisamment prouvé. « C’est la dernière limite », a vigoureusement fustigé Idrissa Seck. Selon qui, Macky Sall a transmis sa peur de quitter le pouvoir aux forces de sécurité qui, en lieu et place de sécuriser les personnes et les biens, se sont transformés en « assassins ».

Mais pour Idrissa Seck, cette situation ne peut perdurer. A cet égard, le leader de Rewmi a mis en garde contre toute récidive en ces termes : « C’est la dernière fois que nous tolérons qu’un de nos fils soit assassiné ».

Par ailleurs, Idrissa Seck a annoncé des décisions internes qui ont été prises et qui concernent le fonctionnement de son parti. Il a révélé la nomination de Lamine Bâ au poste de secrétaire général de Rewmi, suivi par François Calixe Sagna comme SG adjoint à la jeunesse, Babacar Mar est bombardé SG adjoint à la Communication.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here