Share Button

Dakarmidi – Macky Sall a enfin reçu le général de Bamba. Et cela relève d’une pure stratégie qui fait suite aux menaces de Serigne Moustapha Sy « Moustarchidin », qu’il avait brandies au cours de sa conférence de Ker Dieumb.

Alors, il fallait à l’Etat de trouver quelqu’un du même cran qui devait faire face au fondateur du Mouvement des Moustarchidins, et dans le lot très sélect, est sorti le guide religieux Serigne Modou Kara Mbacké, dont la capacité de mobilisation n’est plus un secret pour personne, et ses hommes, fidèles comme de vrais soldats, sont prêts à tout pour entrer dans ses grâces.

* Les promesses de Kara à Macky Sall

D’abord faire face à Serigne Moustapha Sy et aux « Moustarchidins » et veiller à ce qu’ils soient des volcans qui dorment et non en ébullition. Et cela nécessairement, passe par une volonté ferme d’arrêter de donner à Kara de la « monnaie », pour la machine de change du général, l’équivalent de la monnaie c’est 50 millions Cfa, soit 100.000 $US, soit encore le prix de plusieurs tonnes d’engrais pour nos pauvres paysans.
Cheikh Ahmadou Kara promet aussi de faire face à l’opposition, et particulièrement à Idrissa Seck, et il a d’ailleurs commencé ce travail lors de son émission sur la Sen tv où il a jeté dans le jardin de l’ex PM de gros cailloux avec la déflagration de quelques vitres en attendant d’atteindre définitivement « Ndamal Kadior ».

* Les promesses de Macky à Kara

De le consulter régulièrement même si par mesure de prudence, le Chef de l’Etat n’a pas voulu donné son numéro personnel au fondateur du mouvement Bamba Fepp, telle fut une des propositions secrètes de Macky Sall, qui en plus de cette faveur, a aussi promis de l’accompagner dans son projet agricole et de lui rendre visite très prochainement. Quand ? Cela dépendra de son calendrier.

Loin de faire défiler les minutes de l’audience, le Chef de l’Etat joue la carte des porteurs de voix, ces derniers qui n’ont cependant jamais fait gagner ni à Diouf ni à Wade lors d’une Présidentielle. Et pire encore, à chaque fois qu’ils ont fait à alliance avec eux, ils avaient composté leurs tickets de défaite dans la vraie machine des décideurs, celle du peuple seul souverain.

Gaston Mbengue aura joué un rôle primordial dans ce link, le général de Bamba a d’ores et déjà choisi son camp, son candidat se nomme Macky Sall et cela n’est point synonyme de tranquillité pour le camp présidentiel. Car, le peuple a toujours le dernier mot et malheureusement, depuis un certain temps, il ne se reconnaît plus en son Président à cause des multiples mésententes et d’incompétence.
Nous y reviendrons

La rédaction

Dakarmidi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here