Share Button

Le programme « Lait à l’école » lancé par la mairie de Dakar est un carnage financier au cœur duquel on retrouve Khalifa Sall et son ami Momo Farès de Kirène. Au moins deux milliards de FCfa sont mis en cause…

KHALIFA SALL/MOMO FARÈS : Nébuleuse autour de 2 milliards

A la suite des révélations de l’Inspection générale d’Etat (IGE) sur les factures fictives de la mairie de Dakar, Libération mettait aussi en cause les relations douteuses entre Khalifa Sall et la famille Fares qui contrôle le groupe Kirène, entre autres.
Ces soupçons autour du programme « Lait à l’école » qui lie la mairie de Dakar et la Société Sénégalaise industrielle agro-industrielle (SIAGRO) des Fares sont désormais confirmés.
Libération a appris de sources autorisées qu’au moins deux milliards de FCfa ont été injectés dans cette transaction.
En 2011 par exemple, le projet a coûté 1,6 milliard alors qu’il était de 900 millions l’année suivante. Première bizarrerie : l’appel d’offres « gagné » par le groupe Kirène s’étalait sur un an mais le marché a fait l’objet de reconduction tacite.
Les Fares ont-ils fourni 2 milliards en…lait Candia aux écoles de Dakar ? Des sources autorisées affirment que non et précisent que ce montant empoché sent le scandale. Qui plus, ce « programme » payé et encaissé a été arrêté quelques mois après son démarrage. Mieux ou pire, aucun contrôle sérieux n’était exercé sur l’effectivité des livraisons car Kirène livrait directement aux écoles bénéficiaires du programme.
Les plus hautes autorités gagneraient à y voir plus clair sur cette affaire. Les sommes indexées frôlent celles pour lesquelles Khalifa Sall est écroué.
Des sources autorisées appellent à la vigilance et pour cause. Sana, l’épouse de Momo Fares, a manœuvré ferme pour intégrer la Fondation Servir le Sénégal de Marième Faye. Elle avait d’ailleurs fait des pieds et des mains pour que le Président et son épouse viennent lui présenter des condoléances à la suite d’un décès.
Le couple présidentiel s’était ainsi rendu à l’immeuble Gallieni où le voisin des Fares et ami intime est un certain…Abdoul Mbaye. C’est dire…
En attendant, il faut savoir que la mairie de Dakar avait tenté de donner un cachet de pertinence à ce « programme » qui a contribué encore à l’enrichissement des Fares. « Ce programme consistera en une distribution de berlingots de lait de 200 ml Tetra Classic Aseptic (R) aux élèves des écoles élémentaires de la ville de Dakar 3 fois par semaine et servira aussi de modèle pour le développement d’autres programmes de nutrition en milieu scolaire à Dakar », peut-on lire sur le site de la ville qui ajoutait que son but était d’ « améliorer le statut nutritionnel des enfants.
Après l’augmentation de l’échelle du programme (suite à la phase pilote), l’amélioration du statut nutritionnel des enfants sera indiquée par un pourcentage d’augmentation de leur taille et poids ».
Ce, entre autres pour augmenter les inscriptions à l’école, augmenter la présence en classe des enfants, réduire le nombre d’enfants quittant l’école tôt, améliorer les performances académiques des enfants. »                                                                                                                                             Avec Dakaractu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here